L’État vole à la rescousse d’Air Mauritius

Dans la tourmente depuis le début de la crise du Covid-19, Air Mauritius respire un peu mieux: un montant de 7 milliards à 9 milliards de roupies mauriciennes (CHF 170 à 215 millions) va être injecté par l’Etat pour assurer la survie de la compagnie. C’est ce que Renganaden Padayachy, Ministre des finances, a indiqué samedi lors d’un point de presse, ajoutant que « que le pays doit avoir une compagnie d’aviation nationale pour maintenir son indépendance aérienne.»

Une semaine avant, le dégraissage s’était poursuivi dans le management de la compagnie: plusieurs cadres d’Air Mauritius ont pris la porte, notamment, Raja Buton, en charge de la compagnie depuis le départ du CEO Somas Appavou, Donald Payen (EVP Customer Experiences, Ground and In-flight Services), Mike Seetaramadoo (General Manager d’Air Mauritius en Chine) et Vijay Seetul  (Executive Vice President-Finance).

C’est ce qu’indique le site Zinfos Moris, précisant qu’un EVP touchait un salaire mensuel de 500’000 roupies, allocation comprise avant la crise de la Covid-19.

Sattar Hajee Abdoula et Arvindsingh Gokhool, tous deux de Grant Thornton, demeurent administrateurs selon les clauses de l’Insolvency Act.  (DS)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY