L’Espagne déconfinera en douceur

On connaît à présent dans le détail le plan de déconfinement français, tel qu’Edouard Philippe l’a détaillé avant-hier devant les députés. En Espagne aussi, le Premier ministre, Pedro Sanchez, a annoncé un plan de déconfinement qui sera « graduel, asymétrique et coordonné ».

Il se déroulera en quatre phases, espacées au minimum de quinze jours : les autorités de la péninsule veulent d’abord mesurer les conséquences du relâchement du confinement. Un relâchement probable, comme on a malheureusement pu l’observer en Allemagne et, déjà, en France sinon en Belgique… Et qui risque de mettre à mal les chances de stopper la pandémie.

Le déconfinement se fera par province — il y en a cinquante ! — compte tenu de ce que le virus n’a pas frappé partout de la même manière. Six régions pourraient connaître un déconfinement accéléré : l’Andalousie, les Asturies, les Baléares, les Canaries, la Communauté de Valence et la région de Murcie. En revanche, le déconfinement pourrait être retardé à Madrid et en Catalogne, notamment.

Des îles vierges

C’est le ministère de la santé qui fixera les critères à remplir pour passer à la phase supérieure du déconfinement, en fonction des données qui seront fournies par les régions.

Seules les îles de Formentera aux Baléares et les petites îles de La Graciosa, El Hierro et La Gomera aux Canaries, où il n’existe plus aucun cas actif, pourront passer directement en « phase 1 », le 4 mai.

Masques conseillés

Les enfants de moins de 14 ans ont été autorisés à sortir de chez eux dimanche, pour la première fois depuis le 14 mars. A partir de ce vendredi, les adultes seront autorisés à sortir faire du sport et certains secteurs pourront reprendre leur activité sur rendez-vous, comme les salons de coiffure.

Fichier:Provença des de Rambla Catalunya.JPG — Wikipédia

Mais, comme en Belgique, il faudra attendre, au mieux, le 11 mai pour profiter de la réouverture des petits commerces. Les musées et les terrasses de restaurants pourront rouvrir, à condition de réduire au préalable leurs capacités des deux tiers, de même que les hôtels, pour autant qu’ils ferment leurs zones communes.

Lors de la phase 2 viendra le tour des centres commerciaux, des petits théâtres et des cinémas, à condition, eux aussi, de réduire des deux tiers leurs capacités. Et ce n’est qu’en phase 3 que les plages redeviendront accessibles et que les visites seront permises dans les établissements accueillant les personnes âgées. A tout moment, le port du masque, s’il n’est pas obligatoire, est fortement conseillé.

Au pire, début juillet

Selon le Premier ministre espagnol, « La mise en œuvre de ce plan durera au minimum six semaines et, nous l’espérons, au maximum huit semaines ».

Qui est Pedro Sanchez, le nouveau Premier ministre espagnol?

Le gouvernement espère faire entrer le pays dans ce qu’il appelle la « nouvelle normalité », où la vie se déroulera selon les nouvelles normes d’hygiène et de distanciation physique, « au mieux, le 22 juin, au pire début juillet ».

L’Espagne aura été l’un des pays les plus gravement touchés au monde : hier, le dernier bilan faisait état de 23 822 morts.

[Avec Le Monde]

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY