Les USA craignent des attentats cet été en Europe

Ce n’est un secret pour personne, les tensions sécuritaires ne sont pas un moteur pour le tourisme. Qu’il s’agisse de la Tunisie qui tente de remonter la pente ou de la Turquie qui commence à en faire les frais, le terrorisme fait aussi des victimes, économiques cette fois, chez les professionnels du secteur.

Les Etats-Unis viennent de nous avertir des menaces d’attentat cet été en Europe. Une note du département d’Etat sur les risques de voyager en Europe insiste particulièrement sur la « cible potentielle » que représente l’Euro 2016 de football organisé par la France pour les terroristes.

Euro 2016, Tour de France et JMJ…
Selon Reuters, les Etats-Unis mettent aussi en garde contre « tous les événements majeurs en Europe, sur des sites touristiques, dans les restaurants, les centres commerciaux et les transports ». Les Etats-Unis ciblent aussi le Tour de France, compétition très populaire pour les Américains, ou encore les JMJ (Journées mondiales de la jeunesse) en Pologne.

Des attaques similaires à celles de Paris et Bruxelles
Heureusement, les États-Unis n’ont pas explicitement évoqué les festivals prévus cet été en Belgique. Néanmoins, le Département d’Etat ajoute tout de même que « Le grand nombre de touristes qui visitent l’Europe au cours des mois d’été offre plus de cibles aux terroristes ayant l’intention de commettre des attentats dans les lieux publics, en particulier lors de grands rassemblements ».

Toujours dans la même veine, le Daily News explique que les autorités américaines redoutent des massacres similaires aux derniers attentats parisien et bruxellois. Difficile alors de ne pas faire le lien avec nos festivals…

Un impact immédiat sur la Bourse
Après l’impact du 22 mars sur le tourisme belge (cf. l’impact sur Brussels Airport & Brussels Airlines en particulier) qui tente péniblement de s’en relever – ou plutôt, de limiter la casse – l’annonce américaine a déjà eu son petit effet. L’action du groupe Accor, par exemple, a aussitôt perdu pas moins de 4,31% pour retomber à 37,42 €.

Interrogé lors de son point presse sur l’opportunité d’une telle alerte lancée juste avant la saison estivale en Europe, le porte-parole du département John Kirby a assuré que Washington souhaitait que les touristes américains continuent de visiter le Vieux continent. Il tient simplement à ce que ses ressortissants, qu’il sait nombreux en été, « restent vigilants ».

Bon pour trois mois
Il est aussi précisé que cet avis sera levé dès le 31 août. Ayant réussi à anticiper les menaces jusqu’à trois mois dans le futur, les Etats-Unis ont sans doute dû estimer qu’à partir de cette date, les terroristes seraient trop occupés à préparer leur rentrée scolaire pour que la menace perdure. Ce communiqué survient pourtant juste avant le mois de juin, alors que M. Kirby a affirmé que les Etats-Unis n’avaient « pas connaissance d’une menace terroriste précise et crédible autour de ces événements » sportifs.

Et aux USA ?
Alors, avis à nos lecteurs qui profitent de la météo en restant en Belgique en ce moment : la pluie, ça mouille. Pour ceux qui seraient plutôt tentés par un séjour chez nos anges gardiens américains, on préférera : les armes à feu, ça tue.

Eh oui, le danger nous guette, dans cette zone à risques permanente que semble être devenue l’Europe, mais les Etats-Unis, eux, ont réussi à limiter à sept le nombre de fusillades cette dernière semaine. Heureusement, celles-ci ont eu lieu dans des coins reculés et aussi peu visités par les touristes que Chicago, Houston et Los Angeles. Bilan : une soixantaine de morts seulement. Ouf, cela ne s’est passé que chez eux, l’Oncle Sam et la NRA veillent au grain !

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

1 COMMENT

LEAVE A REPLY