Les tendances voyage des Belges en 2021

Comment les Belges voyageront cette année ? Il est d’ores et déjà certain que bon nombre d’entre eux (70%) partiront en vacances, celles-ci sont en effet devenues un « besoin essentiel ». Mais les réservations se feront souvent en toute dernière minute, c’est pourquoi la flexibilité des conditions de réservation sera une priorité.

Il faudra peut-être, pour chaque voyage, présenter un test négatif au coronavirus ou un passeport vaccinal. Les vacances en pleine nature et dans des maisons de vacances ont plus que jamais la cote, avec déjà, à l’heure actuelle, deux fois plus de réservations pour les vacances scolaires, comparativement à des années dites « normales ».

En avril dernier, sur la base de plusieurs études internationales, de contacts avec les fédérations du tourisme, d’informations fournies par des clients du monde entier et l’input d’influenceurs du secteur des voyages, Glenaki avait prédit plusieurs tendances voyage pour l’année 2020. Parmi elles, les vacances actives, les déplacements en voiture, les destinations proches et loin de la foule, des tendances qui se sont toutes révélées exactes.

Nous voilà à l’aube d’une nouvelle année, avec de nouvelles attentes, des modèles économiques qui ont dû s’adapter et l’espoir d’un programme de vaccination efficace. Glenaki Tourism Consultancy, une entreprise spécialisée dans les relations publiques pour le secteur du tourisme, tente à nouveau l’exercice des prédictions sur les tendances voyages pour 2021:

    • Voyager reste un must et est même devenu un besoin vital essentiel. 70 % de la population déclare vouloir voyager en 2021, selon le World Travel and Tourism Council. D’après une étude de booking.com, 53 % des personnes interrogées voudraient même davantage voyager et découvrir le monde qu’avant la pandémie, car les voyages leur ont cruellement manqué.
    • Même si les campagnes de réservations anticipées ont déjà commencé, la plupart des gens ne réserveront pas seulement en dernière minute, mais en toute dernière minute. C’est-à-dire seulement 1 à 2 jours avant le départ, histoire de savoir d’où vient le vent.
    • De nombreux touristes sont occupés à planifier leur voyage pour 2021 étant donné qu’ils disposent encore de vouchers à utiliser. La compagnie de croisières de luxe Seabourn, par exemple, voit déjà fortement augmenter la demande pour certaines destinations populaires et dates de voyage de la part de vacanciers qui ont été contraints de reporter leur voyage l’an dernier.
    • Au vu des limitations de voyage qui changent en permanence, il peut s’avérer difficile de programmer ses vacances. En conséquence, 74 % des touristes veulent connaître clairement les conditions d’annulation, les procédures de remboursement et les assurances proposées par les voyagistes, constate booking.com. La flexibilité est une priorité : 46 % des voyageurs estiment que pouvoir annuler un hébergement est un must, et 36 % veulent avoir la possibilité de modifier gratuitement leur date d’arrivée, note encore booking.com. Certaines compagnies aériennes vont même encore plus loin et proposent une assurance covid-19 gratuite. Ainsi, Ethiopian Airlines couvre pour ses clients tous les frais médicaux, le rapatriement, l’évacuation et la quarantaine liée au covid-19.
    • Il est possible qu’un test covid-19 négatif, réalisé dans les 72 heures précédant l’arrivée à destination, soit demandé pour tous les voyages à l’étranger. C’est déjà le cas pour Malte et l’Italie par exemple. On peut aussi recourir aux tests antigéniques rapides, dont le résultat est connu dans les 15 minutes. Il s’agit d’une alternative pour contrôler les voyageurs à leur arrivée s’ils ne peuvent présenter de test covid-19 négatif.
    • Certaines instances se penchent sur un passeport sanitaire et vaccinal numérique qui permettrait aux voyageurs de prouver qu’ils ont été vaccinés contre le coronavirus avant de pouvoir voyager. Le secteur des croisières et plusieurs compagnies aériennes y travaillent également.
    • Les gens vont continuer à voyager, mais seront moins enclins à l’afficher sur les réseaux sociaux. Le phénomène du ‘#travelshaming’ devrait perdurer encore quelque temps.
    • Les touristes recherchent de l’intimité et de l’espace, et veulent garder le contrôle sur l’hygiène, ils se tournent donc vers des hébergements qui leur donnent la sensation d’être « à la maison ». Les maisons de vacances sont d’ailleurs largement privilégiées par rapport aux hôtels. Belvilla, par exemple, a déjà enregistré une forte augmentation des réservations pour les vacances scolaires 2021. Les réservations ont déjà doublé pour les vacances de Pâques. Les destinations les plus populaires sont la Belgique, l’Autriche, la France, les Pays-Bas et l’Espagne. Les familles qui voudront réserver en dernière minute pourraient donc ne plus rien trouver de disponible
    • Nous sommes restés confinés tellement longtemps que nous avons envie de nature et de vastes horizons. Nous voulons avoir un sentiment d’espace et pouvoir découvrir cet espace de préférence de manière sportive. Swarovski Optik, marque réputée de jumelles professionnelles, constate depuis quelques mois une forte augmentation de ses ventes. Les gens redécouvrent la nature. Chez les jeunes, l’observation des oiseaux est même très tendance.

En termes de voyage, 2021 se profilera totalement différemment de 2020, mais elle promet d’être une année passionnante, variée et consciente.



Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY