Les sites touristiques belges appréciés par la génération Y

TravelBird s’intéresse beaucoup à la génération Y, celle qui utilise Instagram (55% d’utilisateurs dans la tranche 18-29 ans). Et c’est pas triste!

Les champions du hashtag

« Instagram est un indicateur des destinations appréciées de la génération Y ». De là à établir un classement des attractions les plus « hashtaggées » en Belgique, il n’y a qu’un pas. Quelques résultats sont surprenants. Le plus hashtaggé est l’Atomium, qui en compte 201396, alors le 22e site n’en compte que 233 : c’est la citadelle de Namur.

On trouve encore dans les 6 premières places des lieux assez évidents : Manneken-Pis est 2e, devant Pairi Daiza. Le château des Comtes à Gand devance le Parc de Bellewaerde et celui de Bokrijk. Deux sites bruxellois, trois sites flamands, un seul en Wallonie : on peut déjà se demander si les jeunes Flamands ne sont pas plus branchés que les jeunes wallons, sans oublier bien sûr qu’ils sont plus nombreux au départ.

Des surprises, positives et négatives

Peut-être imaginez-vous que Walibi suit de près ? Pas de tout, le parc wavrien n’est que 17e, soit derrière la Musée de la Mode à Hasselt (14e) et –très surprenant- le Grand Hornu dans le Borinage. Tout espoir d’intéresser la jeunesse à l’art contemporain n’est donc pas mort.

Et le circuit de Spa-Francorchamps, me direz-vous ? Il est 10e, mais derrière deux sites très surprenants parce que quasi totalement inconnus des Wallons : le Musée aan de Stroom à Anvers, et surtout le site Tripoint ou des Trois Frontières (Pays-Bas, Allemagne, Belgique), sur la commune de Gemmenich en province de Liège. Il est vrai que les hashtags proviennent sans doute en grande partie des visiteurs néerlandais et allemands plus que des Belges.

La suite du classement

Le site du confluent Sambre-et-Meuse à Namur est au 9e rang, la cathédrale d’Anvers est 11e, l’abbaye de Villers-la-Ville 12e. Les églises Notre-Dame de Bruges et St-Nicolas de Gand sont 15e et 16e. Enfin aux 5 dernières places sur les 22 on trouve le Grand Béguinage de Leuven, le Musée Airborne de Bastogne, l’Abbaye du Parc à Leuven, l’Euro Space Centre de Redu et la citadelle de Namur.

Des absences intolérables

Pas trace des grands musées bruxellois : Beaux-Arts, Magritte… Côté flamand, pas de trace du zoo d’Anvers, rien à la côte. En Wallonie, pas de Lion de Waterloo, pas de musée Curtius ou de la Boverie à Liège, pas trace du château de Bouillon. Rien à Dinant ou Durbuy, deux de nos gros points d’attraction.

Rien sur Mons, Tournai, Binche, ou Stavelot-Malmedy. Cela ne veut pas dire qu’ils ne sont plus visités, cela indique plutôt et avec certitude que ces sites ne sont pas « hashtaggables » ! (À condition que l’on puisse se fier à cette étude, bien sûr.) Progrès à faire par les communes et/ou par le CGT…

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

Aucun commentaire

Laisser une réponse