Les rennes débarquent au Préhistomuseum avant le Père Noël

L’exposition temporaire « Vivre avec les rennes » invite à un voyage dans le monde des chasseurs et éleveurs d’hier et d’aujourd’hui.

Comme chaque hiver, le Préhistomuseum propose une grande exposition thématique. Présentée du 8 octobre au 17 mars 2019, elle plonge le public dans le quotidien des populations qui vivent avec les rennes.

Que ce soit aujourd’hui en Sibérie ou durant la Préhistoire en Europe, ce mode de vie fascinant emmène les visiteurs dans un voyage à travers le temps et l’espace. Photos, documents, objets, films et reconstitutions, témoigneront du quotidien des peuples dont la vie est rythmée par le renne.

Dans le cadre de cette exposition, diverses activités (soirées, conférences, concert, …) inédites en Belgique sont programmées dans les prochains mois, avec notamment un grand événement « Voyage aux pays des rennes du Père Noël » entre Noël et Nouvel An.

Qu’est-ce qu’un renne, comment et pourquoi il était utilisé à la Préhistoire ? Certains sites européens, y compris en Belgique, sont des témoignages exceptionnels de la vie des chasseurs de renne de la fin de la dernière ère glaciaire (entre – 18.000 et – 12.000 ans).

Mais réalisez-vous que le renne est encore élevé et chassé dans certains endroits du monde ? Certaines populations de Sibérie, comme les Tchouktchès, ont développé une société et une économie entièrement tournées vers l’élevage du renne, qui structure tous les aspects de la vie. Cet animal est à la fois moyen de subsistance, de transport, d’échange, etc.

L’observation des populations sibériennes actuelles offre une occasion exceptionnelle aux ethno-archéologues de tenter d’approcher ce qu’a pu être la vie des chasseurs de rennes nomades de la Préhistoire. Certes, plusieurs millénaires séparent ces peuples, mais l’étude de ces groupes permet de mieux saisir, dans des milieux au climat rude, les contraintes et les opportunités rencontrées par ces groupes humains anciens et quelles opportunités ont pu s’offrir à eux.

L‘exposition « Vivre avec les rennes » invite donc à un voyage à travers le temps et à travers le monde en un instant. Elle aborde quatre thématiques transversales : l’environnement et la mobilité, l’alimentation, les techniques, et la symbolique.

La plupart des objets présentés, originaux et fac simile, proviennent des sites préhistoriques exceptionnels de Pincevent (France) et de Stellmoor (Allemagne).

De nombreuses pièces et photos sont le résultat d’expéditions menées en Sibérie par des chercheurs français.

Le visiteur peut mettre en relation l’archéologie et l’ethnologie, et s’intéresser de façon globale à l’importance du renne pour l’homme à la Préhistoire et ensuite chez les peuples sibériens.

Vivre avec les rennes’ s’adresse au grand public, tant familial que scolaire, du plus petit au plus grand, du public n’ayant aucune base en Préhistoire ou ethnologie à un public plus averti. Un parcours spécifique est prévu pour les enfants.

Cette exposition temporaire est réalisée par le Préhistomuseum et par la Maison René Ginouvès (Archéologie et Ethnologie – UMS 844) de Nanterre, à l’initiative de Claudine Karlin et de Sylvie Beyries, archéologues au CNRS (France).

Tout un hiver au rythme des rennes

Dans le cadre de cet événement, l’équipe du Préhistomuseum a mis sur pied une série d’animations originales.

Durant la semaine de vacances de la Toussaint, des contes et animations seront organisées durant certaines soirées.

Entre Noël et Nouvel An, le Père Noël arrivera avec ses rennes dans la forêt de Ramioul. Après sa longue tournée, il se reposera quelques jours avant de repartir vers le Grand Nord. Le public sera convié à un « voyage aux pays des rennes du Père Noël » avec de multiples activités et animations en lien avec cet animal, en plus de menus spéciaux et bien sûr de la rencontre magique avec cet illustre personnage.

Pour clôturer l’exposition temporaire, la tournée internationale du groupe Tyva Kyzy fera escale au Préhistomuseum pour un concert exceptionnel en collaboration avec les Jeunesses Musicales de Liège. Les 5 artistes raviront le public avec des chants de gorges traditionnels venus tout droit de Sibérie.

Informations pratiques de l’exposition temporaire

Ouverture : tous les jours sauf les samedis hors vacances scolaires et les 24, 25, 31 décembre 2018 et 1er janvier 2019

Tarifs individuels à partir de 12 €. Gratuit en dessous de 4 ans.

Tarifs groupe scolaires : 3.75€/ enfants + forfait d’animation (entre 140€ et 240€).

Demi-journée ou journée complète d’animations pour les groupes scolaires autour de la thématique des rennes et du grand froid.

Visite guidée thématique pour les groupes.

Visite libre.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY