Un Conseil interministériel du tourisme, regroupant les ministres concernés, les élus et des professionnels du secteur, s’est tenu le vendredi dernier à Matignon, sous la présidence du Premier ministre Édouard Philippe, pour adopter de nouvelles mesures autour de deux axes : la promotion de la destination France et l’investissement.

Il a aussi annoncé un plan d’actions en faveur de la gastronomie, facteur majeur d’attractivité de la France. Et décidé, entre autres, et pour 4 millions d’euros par an, la mise en place d’un dispositif de nettoyage des autoroutes entre les aéroports franciliens et la capitale.

Par ailleurs, Atout France interviendra désormais de manière croissante sur le développement de l’offre touristique par une offre d’ingénierie destinée à appuyer les montages de projets touristiques, baptisé France Tourisme Ingénierie. Atout France assurait déjà le pilotage des classements d’hébergements touristiques, de plusieurs labels (comme par exemple « Vignobles et découvertes » ou de la distinction Palace), etc.

Il voit désormais sa compétence renforcée sur la conduite de missions d’ingénierie à la demande des territoires, de la Caisse des Dépôts et de porteurs de projets privés. Conséquence : la gouvernance d’Atout France évoluera d’ici l’été et se traduira par une implication plus forte des exécutifs territoriaux, notamment régionaux, et celle des acteurs publics et privés.

La fête de la gastronomie, rebaptisée

Vitrine du savoir-faire national, inscrite au patrimoine de l’UNESCO, le Repas gastronomique à la française est l’un des symboles de l’excellence à la française qui favorise le tourisme. C’est aussi un levier de transformation de nos filières dans le cadre des EGA qui portent l’ambition de « faire de la France le pays où l’on mange le mieux ». C’est enfin un domaine fort de progression sociale grâce à l’apprentissage et à la très forte employabilité des jeunes ainsi formés dans ce secteur.

L’année 2018 sera l’occasion de faire porter ces valeurs par la gastronomie via un plan d’action cofinancé par le privé et le public à hauteur de 1,5M€. Trois grandes dates viendront rythmer l’agenda de la gastronomie française en 2018, dont un « Davos de la Gastronomie » qui se déroulera en juin et la « fête de la gastronomie », rebaptisée « Goût de France/Good France », du 21 au 23 septembre.

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY