Les Propos de l’Hérétique

Semaine prolixe pour notre Hérétique… Il fustige les classements digne de l’INEFICAS (Institut National des Études Foncièrement Inutiles, Coûteuses et Approximativement Scientifiques), s’interroge sur la différence de traitement des marchés suisse et belges par MSC, dénonce les féministes obtuses et rétrogrades et donne aussi des conseils de bon sens pour la réouverture des terrasses…

Dans Business AM du 19/4 :

Voici les 10 meilleurs pays du monde pour y vivre

Ah ! les classements ! On s’en régale tant ils sont absurdes, faussement objectifs, et surtout inutiles. Oui, on les adore. Voici donc la liste de ces 10 destinations de rêve, dans l’ordre : Canada, Japon, Allemagne, Suisse, Australie, États-Unis, Nouvelle-Zélande, Royaume-Uni, Suède, Pays-Bas. Qu’est-ce que vous en pensez ? Pour ma part (mais c’est tout à fait personnel), je prendrais volontiers le chemin du Canada, de la Suisse et de la Nouvelle Zélande. Mais les autres, franchement, nous n’avons rien à leur envier.


Dans Travel Inside du 19/4 :

Quinze ports supplémentaires pour MSC cet été

Est-ce un problème linguistique ? Nos collègues suisses ont eu la primeur des annonces de MSC, alors que le Directeur Belgique-France-Luxembourg tient sa conférence de presse 3 jours plus tard… Du coup, c’était un peu du réchauffé. Il n’en est évidemment pas responsable, mais à l’heure de la communication sans frontière, on aurait pu le prévoir… Pour nous distinguer des Suisses qui titrent sur 15 ports supplémentaires, nous avons parlé, nous, de 10 bateaux en mer : c’est quand même avant tout sur un bateau que se fait une croisière.


Dans Trends-Tendances du 19/4 :

Vers une suppression de l’expression « bon père de famille »

Une expression qui a toujours été importante en tourisme, puisqu’elle figurait dans tous les contrats de location. Encore un coup de féministes obtuses, qui auraient préféré la « bonne mère de famille ». Or il n’y a ici aucune allusion au genre : c’est juste une expression que tout le monde comprenait facilement. Les hommes qui exercent le beau métier de sage-femme ne revendiquent pas qu’on les dise sage-homme… Alors quoi, on va dire « en bon chef de famille » ? Surtout pas ! Ce serait s’opposer à « la bonne cheffe de famille » ! Il faudrait prendre un mot identique au masculin comme au féminin. Comme «imbécile» par exemple.


Dans PagTour N°3688 :

Sauvons le monde, voyageons !

La grande leçon universelle de cette pandémie, c’est qu’elle a rétabli une loi hélas vieille comme le monde : « chacun pour soi ». Chaque pays a pris des mesures juste pour lui. Dans les pays régionalisés, chaque région à pris des mesures juste pour elle. Chaque pays a tenté d’acheter le plus de vaccins possibles, quitte à en priver d’autres. Qui se soucie des pays les plus pauvres ? On va leur envoyer nos masques inefficaces et nos vaccins périmés. La seule mondialisation vraiment acceptable était celle de la solidarité, de la connaissance des autres, et donc du voyage. Le virus, lui, le sait : il n’a pas de frontières.


Dans l’Echo du 20/4 :

Une petite tour wallonne redonne espoir au monde entier

Quand quelques talibans de l’écologie se ruent, poing levé et doigt accusateur, sur les voyages (avions, bateaux, voitures) et encore plus sur le tourisme, cette occupation de nantis, ils se gardent bien de mettre en parallèle la pollution générée par les moyens de transport (6% ? hors transports de marchandises) avec l’un des plus gros pollueurs au monde : la production de ciment ! « Près de 8% des émissions mondiales de CO2 proviennent de la production de ciment utilisé pour construire les fondations, les ponts, les maisons, les routes et les gratte-ciels. Si l’industrie cimentière était un pays, elle serait la troisième plus grosse émettrice de CO² au monde après la Chine et les États-Unis. » Heureusement, Super-Wallon veille ! La petite tour en question contient un procédé expérimental pour extraire tout le C0² des fours à ciment.


Dans un CP du 22/4 :

L’Union européenne lance le concours de « Capitale européenne du tourisme intelligent 2022 »

Vous imaginez si c’est Bruxelles qui remportait la palme ? Dans tous les critères exigés, il y a l’héritage culturel : on en a à Bruxelles. Le développement durable : comme on présente les choses : on en a. Là où cela va coincer, c’est sur le critère de l’accessibilité. Elle existe à Bruxelles ; pour les vélos. Mais il y a peu de touristes, aussi intelligents soient-ils, qui viennent en vélo. Problème de bagages, essentiellement. Et l’intelligence est un bagage.


Dans PagTour N° 3690 :

Le plan de relance Get Up Wallonia: quoi pour le tourisme ?

Comment n’y a-t-on jamais pensé avant ?! Un grand parc naturel ! Vous allez me dire qu’on en a déjà 12, mais pas des très grands ! On imagine des dizaines de milliers d’emplois créés pour gérer l’afflux des visiteurs. Une sorte de Bois de la Cambre à la puissance 10, mais avec un service de ramassage des crasses en plus et les chevaux de police en moins. On l’appellerait le Nouvel Eden ! Il n’y a pas de hasard…


Dans Business AM du 23/4 :

Les terrasses devraient bien rouvrir le 8 mai, mais comment vont-elles s’y prendre ?

Eh bien j’y ai réfléchi. Le mieux serait d’ouvrir la porte avec une clé, de sortir des tables et des chaises, de demander aux clients ce qu’ils désirent consommer, et de les servir. Ça me paraît le plus simple, pour commencer.



Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY