Les Propos de l’Hérétique

PagTour & la Trêve des Confiseurs : Pour vous mes chers confidents confinés et bourrés de confiseries, voici de la confiture…

Dans un CP de Salaün

L’Hérétique, vous le savez, aime avant tout taper sur la tronche des autres. Je n’ai aucun intérêt, moi, à faire de la pub pour l’opérateur français. Mais je trouve qu’en pleine période de pandémie, il est tout à fait remarquable d’être aussi créatif ! Pour ceux qui ne l’auraient pas lu :

« Les équipes de production ont construit quatre itinéraires en train (Espagne, Norvège, Italie, Prague/Vienne) pour un voyage à l’empreinte carbone la plus économe possible.

Un tour des deux Corées (avec 4 jours sur 12 en Corée du Nord) qui se démarque.

Nous effectuerons également un emblématique Voyage du siècle (de Brest à Vladivostok en 49 jours) avant de regarder vers 2022 et le Voyage du millénaire, qui emmènera les passagers à travers l’Europe et l’Asie pendant 100 jours. »

Là, je dis bravo ! Mais reconnaissons qu’il faut quand même avoir les moyens pour obtenir les tops.

Plus d’info chez BT Tours.


Dans L’Echo du 30/12 :

Jeetu Patel (Cisco): « L’expérience virtuelle doit devenir meilleure que l’expérience physique »

C’est avec des conneries pareilles que, tout doucement, on va faire croire aux gens qu’il n’est plus nécessaire de voyager « en vrai », qu’il suffit de rester dans son fauteuil. La belle lumière, le bruit du vent dans les feuilles de sassafras, l’odeur des lis : basta ! Restera la lumière de la télé, le bruit d’une bière qu’on décapsule et l’odeur du macaroni maison. Et je ne parle même pas de l’essentiel : rencontrer des gens, des vrais ! Vous savez où j’ai envie qu’il se la mette, son expérience virtuelle ? À voir s’il trouvera ça meilleur…


Dans Le Vif-Week-end du 30/12 :

Eat to Eat, des petits plats cuisinés par des particuliers pour d’autres particuliers

Dans la lignée de cette horrible « économie citoyenne », voilà encore un bon moyen de se faire du blé au noir, sans TVA, et en faisant le maximum de tort aux professionnels. « Mais ce ne sera jamais que marginal », nous assurera-t-on. AirBnB l’avait dit aussi. On verra bientôt apparaître des organisateurs de voyages de particuliers à particuliers : vous savez, ces bloggeurs qui ont « fait » le Viêt-Nam ou le Costa Rica et qui en connaissent tous les secrets… D’ailleurs, ils existent déjà.


Dans Le Point du 30/12 :

Gérald Bronner : « L’arme du crime idéale : l’écran »

Vous en avez toutes et tous fait l’expérience en 2020. L’écran tue parce qu’il lance des anathèmes : les politiques pour dire au bon peuple de ne pas voyager, les internautes (surtout facebookiens) pour dénoncer ceux qui voyagent quand même alors qu’eux, cons finis, doivent rester confinés. Et les victimes, c’est vous, chers agents de voyages. Vous aviez pourtant résisté à tout, jusqu’ici.


Dans AirJournal du 31/12 :

Alaska Airlines : fini les poneys et autres cochons en cabine !

Les poneys, OK, mais les cochons, vous rêvez ! Il y en aura toujours dans les avions. Le modèle le plus connu est bipède, et les plus beaux spécimens n’ont même pas de cerveau. Tel ce crétin qui, ratant son avion, à Las Vegas, se met à courir après et s’accroche à l’aile !


Dans Business AM du 1/1 :

La pandémie replonge les Russes dans l’alcoolisme

Évidemment, il fallait s’y attendre, quand on clame que le virus ne résiste pas à l’alcool à partir de 60 degrés. Comment croyez-vous que j’y échappe, jusqu’ici ?

Allez, Meilleure Année à toutes et tous, avec plein d’hérésies à venir !

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY