Les Propos de l’Hérétique

Cette semaine, notre Hérétique s’attaque au verbiage souvent obscur, pour ne pas dire abscons (!), de l’administration française… et qui ne sévit pas seulement chez les ronds-de-cuir franchouillards… Il en veut aussi aux experts, à l’Europe, et se fiche franchement du service des repas de Transavia (à bord) au départ de Bruxelles !

Dans PagTour N° 3562 :

L’Europe approuve des critères communs pour une meilleure circulation des personnes en Europe

Certains (moi y compris) avaient mis en doute la capacité de l’Europe à établir des zones de couleurs communes à tout le territoire… Eh bien on s’est vachement trompé ! L’Europe travaille comme ma pédicure : d’arrache-pied ! Elle n’a mis que 9 mois pour accoucher ! C’est une performance qu’il me fallait souligner.


Dans DéplacementsPro du 12/10 :

Bientôt des lignes RER partout en France ?

On pourrait écrire un bouquin avec uniquement des textes issus des administrations françaises. Voici un très bel exemple. « Une idée est de «diamétraliser » certaines liaisons. » « Les métropoles à fort potentiel sont celles qui connaissent les plus forts enjeux en matière de population et de croissance démographique, de dynamique de création d’emplois et de flux des déplacements pendulaires ». En gros, ce qu’on veut dire, c’est que plus une ville est peuplée, plus il y a de gens qui se déplacent. Il faut avoir fait de longues études pour comprendre ça. Ceci dit, avec des projets RER dans toutes les grandes villes pour 2024, la France aura encore une fois battu Bruxelles, qui attend son RER depuis 30 ans.


Dans Trends/Tendances du 13/10 :

Voyager après la pandémie : les prédictions de 10 experts

Parmi les prédictions de ces « experts », on peut lire que les grandes villes auront moins d’attrait que les petites. Ciney ou Eeklo seront plus populaires que Bruxelles et Anvers. Ensuite, il y aura une ruée sur les petites îles européennes comme l’île de Sylt. N’est-pas une île pour naturistes ? Je vois déjà les hordes de touristes débarquant d’un vol TUI, tous à poil.


Dans PagTour N° 3563 :

Amadeus publie une nouvelle étude sur les compétences des agents de voyage de demain

Amadeus a peut-être engagé des fonctionnaires français ? En tout cas, le phrasé est du même tonneau, lisez plutôt : les AGV du futur « seront également capables de créer le type d’expérience holistique et sans friction que les voyageurs d’aujourd’hui souhaitent. » Je vois d’ici le client basique entrer dans une agence : « Bonjour, je voudrais partir à Benidorm fin juillet ». Et vous répondez : « Désirez-vous créer un type d’expérience holistique ? » Ce n’est pas tout : les AGV devront « établir l’infrastructure de données de support pour relier les points. » C’est pas beau, ça ?


Dans AirJournal du 16/10 :

Transavia : vols à Bruxelles et repas livrés dans l’avion

Ils avaient pensé les livrer juste en-dehors de l’avion, mais les lunch-boxes risquaient de glisser de l’aile au décollage ; et en plus avec l’altitude, il n’y aurait eu que des repas froids. Finalement, dans l’avion, c’est mieux, on le fait depuis près d’un siècle.


Dans Trends/Tendances du 16/10 :

Le Boeing 737 MAX peut voler en toute sécurité

On est content pour ce magnifique avion (même s’il avait une tendance à descendre un peu vite), et surtout pour les compagnies qui l’avaient acheté. Il reste encore à supprimer cette appellation de MAX qui risque de lui nuire.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY