Les propos de l’Hérétique

Waooooo… Le retour du Covid-19 inspire notre Hérétique et il sort la sulfateuse comme Fernand Naudin de Montauban… Et il dégomme à tout va les dinosaures, les dirigeants européens et…suisses, la SNCF et même les Corses !

Dans Pagtour N° 3535 :

Après Thomas Cook, TUI: la fin des dinosaures…

Cela fait des années qu’on le dit dans Pagtour : les AGV doivent s’écarter du modèle économique établi par les grands TO qui leur imposent leurs façons de faire à coup de diktats. Un retour à l’esprit coopératif des débuts serait bienvenu. Il y a donc deux sens au mot « dinosaures » : des « géants » inadaptés au monde actuel, et des «anciens» dont l’esprit de pionniers n’a peut-être pas tout à fait disparu et pourrait renaître.


Dans Travel Inside du 7/9 :

Opinion: Non Monsieur Lüscher, l’agent de voyage n’est pas obsolète!

Il n’y a donc pas que chez nous que la question se pose. Ceux qui pensent que les AGV vont disparaître n’ont pas compris le métier : il ne s’agit pas de réserver bien (et souvent mal), de payer, de décider soi-même ce qui plaît ou ne plaît pas.

L’Agence nouvelle est un espace de conseils, de co-création ou « self-packaging » sous l’œil d’experts, de partage d’expérience par des professionnels et non par des bloggeurs qui prétendent avoir tout vu et tout compris ; enfin l’agence est surtout un gage de sécurité ! Et ça, c’est essentiel.


Dans Pagtour N° 3536 :

La SNCF prévoit une fusion pour proposer des billets uniques

« La fusion des deux réseaux (il s’agit de SNCF avec Thalys et Eurostar) permettra au groupe ferroviaire français d’accroître le nombre de correspondances et d’offrir aux passagers des voyages de longues distances avec des billets uniques. » Désolé mais l’argument est nul !

Les compagnies aériennes arrivent très bien à faire des accords de partage de codes, d’horaires assurant des correspondances, de bureaux de vente communs, etc. C’est d’ailleurs ce que fait parfaitement le bureau SNCB International que vous connaissez tous. Pas besoin de fusion pour ça. Imaginez déjà le catering de la SNCF dans le Thalys… Beurk !


Dans AirJournal du 9/9 :

Bilan de l’été des Français : la Corse en tête du classement

On voit maintenant le résultat… Surtout sur une île qui n’est pas bien fournie en services hospitaliers.


Dans Pagtour N° 3537 :

Mettez-vous d’accord bon sang, il y a urgence !

Le cri s’adresse à « l’Europe », c’est-à-dire à cet autre dinosaure qu’on nomme « UE ». U pour union… on se demande bien où elle est. Perso, en bon Hérétique, je crois que la grande leçon de cette crise, c’est l’échec complet de l’Europe. Elle peut encore se ressaisir, mais il faudrait qu’elle y croie elle-même.


Dans Pagtour N° 3538 :

Il faut vraiment lire les « idées reçues » dans le tourisme et l’hôtellerie

Des idées de Mark Watkins, que je ne porte pas dans mon cœur. Au moins, comme dit notre chroniqueur, « il n’y a pas de langue de bois ». Par exemple, il prétend que AirBnB n’a fait aucun tort à l’hôtellerie, puisque (en France) elle est en augmentation de 6%. C’est une façon d’interpréter les chiffres.

Une autre est de dire : sans AirBnB, l’hôtellerie aurait peut-être augmenté de 30%. J’adore la conclusion du chroniqueur, piquante : « On suggère à Mark Watkins de parler une prochaine fois de la relation des hôteliers avec Booking, Hotel.com… Mais également avec les agences de voyages. Il fut un temps où les agences de voyages ne prenaient que 8 à 10% de commission. Les hôteliers ont largement boudé cet axe de distribution. » Ça aussi, on l’a déjà dénoncé dans PagTour.

Dans L’Echo du 10/9 :

Soulagement pour AstraZeneca

« À l’issue d’une maladie développée chez un des patients participant aux essais du vaccin expérimental d’AstraZeneca, les travaux ont été suspendus le temps d’une analyse. Il a toutefois été déterminé ce mercredi que cette maladie n’était pas liée au vaccin. » Pour dire que tout était stoppé, et contribuer à augmenter l’ambiance anxiogène, la Grande Presse était là. Mais pour dire que c’était une fausse alerte, on n’entend plus personne…

De moi à vous

Rien de drôle cette semaine : je suis frustré !

Une rubrique comme celle-ci n’est utile et viable que pour vous faire au moins sourire, ami lecteur et amie lectrice. Sans humour, on meurt encore un peu plus vite… Je vous présente donc toutes mes excuses pour ce numéro on ne peut plus sérieux. Je tâcherai de faire mieux la prochaine fois.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY