Les Propos de l’Hérétique

Grosse semaine pour notre Hérétique…Tout le monde en prend pour son grade et à tous les étages… Mais il nous réserve aussi une méga grosse surprise… Il est d’accord avec Michael O’Leary, le patron de Ryanair. De quoi en tomber de sa chaise !

Dans AirJournal du 1/3 :

Malaysia Airlines : une hôtesse licenciée pour un surpoids de… quelque 430 grammes

Malaise en Malaisie…L’hôtesse regrette de n’être pas passée aux toilettes avant de se faire peser. On se demande si les stewards de la compagnie sont soumis au même régime.


Dans AirJournal du 2/3 :

Virgin Galactic : près de 8.000 passagers sur liste d’attente

Oui, vous avez bien lu : il s’agit des premiers vols dans l’espace prévus pour le « grand public ». Il faudra déjà envisager une version MAX de la fusée Virgin…


Dans DéplacementsPro du 2/3 :

Un pilote blessé aux yeux par un laser vert !

« Un pilote de la compagnie aérienne canadienne Jazz a été blessé aux yeux par un rayon laser alors qu’il était en approche d’Ottawa. » On sait que les crétins sont nombreux dans le monde, mais on a peine à imaginer un tel niveau de crétinerie. Pourquoi avoir choisi la couleur verte ?


Dans Pagtour N° 3417 :

Le tourisme européen perd un milliard d’euros par mois !

« De tous les secteurs de l’activité économique mondiale, c’est celui des transports et du voyage qui est le plus touché par la crise du coronavirus. » Dans un autre article paru le lendemain, Benoit Paquay nous rappelle la succession des malheurs que supportent nos métiers, un par génération au moins. Je me demande finalement si le seul secteur vraiment porteur n’est pas celui des pompes funèbres.


Dans Pagtour N° 3418 :

Quand des pigeons sèment le trouble à bord

Pour les plus anciens, je m’interroge : Robert Charlebois avait-il prévu que l’épisode comique de sa chanson « Lindberg » serait un jour réalité ? Rappelez-vous : « Y avait même un pigeon qui volait en-dedans… c’était vraiment très salissant »…

et

Le Covid-19 ou la fin des paradis artificiels

Important article d’Amid Faljaoui : « L’épidémie de coronavirus est un « game changer ». (…) Le « game changer », c’est l’événement inattendu qui remet les choses à plat. Pour les patrons européens et américains, le coronavirus montre, en grandeur réelle et en direct, que nous dépendons trop de la Chine… » Ce sera peut-être une bonne leçon, même si l’on doute que les multinationales soient capables de changer les choses, et de mettre le profit immédiat sur le côté.


Dans Pagtour N° 3420 :

Covid-19 : « Une hystérie collective sans fondements ! »

Nous sommes rarement (pour ne pas dire jamais) d’accord avec Michael O’Leary, PDG du groupe Ryanair. Mais reconnaissons que cette fois, il a raison. Évidemment, il est en première ligne des perdants. Mais il songe à vendre des masques à l’embarquement.


Dans AirJournal du 7/3 :

Boeing 737 MAX : certification et passagers de Ryanair

Le même Michael O’Leary « attend à partir de l’automne les livraisons de 210 737 MAX 8-200 (version densifiée du MAX 8 qui accueillera 197 passagers contre 189 dans ses 737-800) ». Mais il sait que bon nombre de ses clients seront plus que réticents à monter à bord. Du coup, il offre de rembourser intégralement les billets. Mais ce ne sera bien entendu valable « qu’une fois le passager arrivé à l’aéroport, puisque la compagnie ne sait en général que la veille des vols quel appareil sera déployé sur quelle ligne. Et laissera donc le client devant un choix cornélien : voler à bord d’un MAX ou rester sur place. » Pas folle la guêpe.


Dans Sud-Presse cette semaine :

On ne rigole pas avec le coronavirus

Le gérant d’un magasin Delhaize avait osé afficher une promotion très drôle : « A l’achat de deux bouteilles de Corona, recevez une bouteille de Mort Subite gratuite. » Hélas cela n’a pas plu à la marque ! Alors je vous le dis très clairement, messieurs les dirigeants de Delhaize : ce type de « politiquement correct » qui tue l’humour, NOUS N’EN VOULONS PAS ! Bravo à celui qui a eu cette idée, ce coup de fraîcheur, ce sourire qui fait du bien par ces temps moroses !

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY