Les Propos de l’Hérétique

Cinq articles sur sept, au moins, combattent des hérésies diverses. C’est que l’Hérétique veut être le seul braconnier dans sa chasse gardée !

Dans Express.be du 2/12 :

10 raisons pour lesquelles la dernière décennie a été la meilleure

J’en cite 3 sur les 10 :

L’extrême pauvreté a diminué de moitié, chaque jour, 158.000 personnes sont sorties de la pauvreté. Le nombre de personnes qui meurent à cause de la pollution de l’environnement a diminué de 19 %. Malgré le changement climatique, le nombre de décès dus à des catastrophes liées au climat a diminué de 95 % depuis les années 1960.

N’est-ce pas un beau vent d’optimisme ? Reste à voir si tous ces chiffres sont vrais.

Dans Pagtour N° 3362 :

Brussels Airlines pour la deuxième fois consécutive récompensée par le prix de la meilleure compagnie aérienne transatlantique

Le magazine américain Global Traveler se base sur les votes de ses lecteurs, ce qui est quand même bien plus crédible que des choix plus ou moins « sponsorisés ». Rugicoricopis, donc. (Oui c’est un néologisme qui regroupe rugissement du lion flamand, cocorico du coq wallon et acide urique du symbole bruxellois).

Dans DéplacementsPro du 3/12 :

« L’hôtel est désormais un véritable lieu de vie »

Ce qui est irritant avec la nouvelle génération managériale, c’est qu’elle croit avoir trouvé toutes les nouveautés. A la question : « Concrètement, sur le marché, comment cela se traduit-il ? », la réponse est confondante de banalité : « Par la possibilité de commercialiser, au sein de l’hôtel, tous les services qui ne sont pas de l’hébergement. On peut ainsi parler basiquement de la restauration, d’une piscine, d’une salle de sport et on peut aller plus loin en pensant à des services qui sont hors de l’établissement ». Vous y voyez quelque chose de nouveau, vous ? Et penser à des services hors de l’établissement, c’est ce qu’on appelait de la conciergerie. Décidément, ces jeunes n’ont pas plus d’imagination que les vieux cons comme nous. Mais ils arrivent bien mieux à le faire croire.

et

Un passager « aspiré » par les toilettes d’un Boeing 737

Pas au point de quitter l’aéronef par la petite porte, mais quand même : ce monsieur corpulent a eu l’idée de faire le vide par effet de succion, sans penser à l’effet ventouse. Pas de pot. Un petit vicieux en a profité pour filmer la scène. Il suffisait de le tirer de là, direz-vous. Mais avez-vous jamais essayé d’entrer à trois dans les toilettes d’un avion ?

Dans AirJournal du 4/12 :

Un toboggan de Delta tombe dans un jardin

Cela s’est passé dans la ville de Milton, ce qui n’a heureusement rien à voir avec le poids de l’objet. Notez qu’un toboggan dans le jardin, c’est plutôt sa place habituelle, et donc c’est bien visé. Et les enfants étaient contents. Bien plus que le responsable maintenance de Delta.

Dans Pagtour N° 3364 :

Marché de Noël 2019 à Bruxelles

Le titre est évidemment choisi exprès : personne, mais alors personne, à l’exception de quelques politiciens, ne veut de ce « Plaisir d’hiver ». J’ai même observé un « glissement sémantique » dans les propos mêmes du bourgmestre de Bruxelles, qui a parlé d’un « marché de Noël, un des éléments des Plaisirs d’Hiver ». Il y a donc une lente prise de conscience : Noël est une fête universelle célébrant, étymologiquement, le « nouveau soleil », une fête familiale, prônant la paix et la fraternité entre tous les hommes.

Dans Trends/Tendances du 6/12 :

Elke Van den Brandt, ministre de la Mobilité de la Région de Bruxelles-Capitale (Groen): « Si le nombre de voitures diminue de 20%, les embouteillages disparaîtront »

Voilà un calcul suprêmement intelligent. Il faut dire aussi que si on n’avait pas diminué de 20% le nombres de bandes de circulation ou celui des places de parking, et si l’on avait augmenté de 20% l’offre (qualitative) des transports en commun, on aurait obtenu le même résultat.

Il faudra aussi lutter contre l’attitude stupide de certains policiers : mercredi passé, la rue de la Loi devant le Parc Royal était réduite à une seule bande, en raison du stationnement peinard d’une camionnette de police, conducteur au volant lisant un journal.

Et cela bloquait la rue de la Loi sur toute sa longueur ! Comportement imbécile, mais sans doute voulu, le but étant de dégoûter l’automobiliste. Se rend-on compte qu’il y a des milliers de personnes qui n’ont pas d’autre choix que la voiture pour venir dans leur capitale ?

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY