Les Propos de l’Hérétique

Pour un peu, c’est qu’il se fâcherait, notre Hérétique ! Un ancien chroniqueur de Pagtour dont les articles ont jadis secoué de rire nos lecteurs lui reproche de manquer d’humour ! « Gare aux cons », chantait Koxie, il y a dix ans. Rien ne change.

Dans Pagtour N° 3220 :

Coincée dans les toilettes, elle détourne le vol

Et notre chroniqueur a osé le trait d’esprit suivant : « Début d’un long transit de plus d’une heure… ». Quand on pense qu’un crétin nous a agressé, la semaine dernière, en prétendant que Pagtour n’avait plus d’humour…L’humour, monsieur, dépend avant tout de l’intelligence : il faut le comprendre pour pouvoir en rire. Et je doute fort que vous aviez compris celui-ci.

Dans Trends-Tendances du 1/10 :

Mithra signe « le plus important contrat de son histoire » pour la commercialisation de son contraceptif aux USA

Quels rapports avec le tourisme, me demanderez-vous ? Il est pourtant évident : c’est en voyage que le taux de rapports clandestins est le plus élevé. Il faut donc assurer la protection de l’« usagé » avant que tout capote.

Dans AirJournal du 2/10 :

Boeing : un effort sur la sécurité en attendant le Congrès

On a peine à le croire… Boeing consent à faire un effort sur la sécurité… ! Soit Boeing est vraiment tombé bien bas et frise la folie à faire une déclaration pareille, soit le journaliste n’a pas vraiment conscience de l’implication des constructeurs en matière de sécurité. Mais bon, s’ils font un effort, on est rassuré…

Dans La Travel Tech du 4/10 :

Dénumériser pour décarboner : credo pour une « good tech »

On ne sait plus quoi faire. Le papier, c’est mauvais pour la forêt. (Notez que les arbres, ça repousse.) Le digital, c’est mauvais pour le carbone. Comment va-t-on communiquer, alors ?

Ah ! j’ai trouvé : il reste la télépathie ! Maintenant, je ne suis pas sûr de vouloir me connecter avec certaines personnes ; surtout avec certains « journalistes ».

Dans Trends-Tendances du 4/10 :

Danielle Knott (Carmeuse), HR Manager Of the Year 2019: « Nous sommes dans une logique de valeur et pas de coût »

Ah ! quelle belle phrase ! Qu’est-ce que j’aimerais qu’elle soit d’application dans le monde du tourisme ! Parce que, reconnaissons-le avec lucidité : si la pression sur les coûts a permis l’apparition de nouvelles catégories de voyageurs, elle est aussi terriblement responsable de toutes les dérives du tourisme. Je suis sûr que vous les trouverez bien tout seuls. Sinon, vous n’aurez qu’à lire un prochain article sur le congrès de l’UPAV : ce sera votre punition.

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY