Les propos de l’Hérétique

Il a la dent dure cette semaine notre Hérétique… Il balaie d’un revers manche le rêve absurde d’United de relancer le supersonique, cite la « tata à boule » de San Antonio dans le titre et le texte, s’énerve sur la « régularité » des vols de Ryanair qui prive de vacances une cinquantaine de passagers… Et ses deux derniers propos sonnent comme un requiem pour une Bruxelles agonisante…

Dans PagTour N° 3730 :

United rêve en supersonique

Jamais titre ne fut plus approprié: United rêve ! A une époque où des ONG nous assomment d’une propagande politisée contre l’aviation, penser qu’un retour du supersonique est possible est une absurdité. Et d’ailleurs, en a-t-on vraiment besoin ? Ma réponse est non, sans équivoque. L’aviation a déjà assez d’ennemis que pour leur offrir en plus le bâton pour la battre.


Dans L’Echo du 22/6 :

Euro 2020: si le ballon de foot était orange…

Comment ne pas parler de l’Euro, qui aurait été un grand vecteur du tourisme si… Un article amusant qui compare deux sports totalement incomparables, dans la lignée d’un titre fameux du 97e tome de San Antonio, publié en 1978 (déjà !) : Si ma tante en avait… En effet, comment comparer un sport qui se pratique en salle, à 5 contre 5 et avec les mains, avec ce grand jeu d’extérieur à 11 contre 11 et avec les pieds ? Ce qu’ils ont en commun, c’est une géométrie appliquée et en trois dimensions, et c’est tout. La pétanque aussi, d’ailleurs.


Dans PagTour N° 3731 :

Avant l’heure… c’est l’heure !

C’est la nouvelle source de revenus inventée par Ryanair. On part à l’heure juste en laissant 50 personnes sur le carreau, lesquelles auront tellement de mal à se faire rembourser qu’elles abandonneront tout recours. Ceci dit, chaque fois que je prends l’avion, je vois des gens arriver à la dernière seconde sans se presser : – Ben quoi, le vol est à 11h35, et il est 11h33 : je suis dans les temps… En attendant, la compagnie low-service a gâché sans vergogne les vacances de 50 personnes.


Dans PagTour N° 3733 :

Marcher en Wallonie

Voilà qui devrait réconcilier notre éditeur-chroniqueur avec les chevaliers verts de Greenpeace ! Quoique… Marcher, c’est respirer et transpirer, donc polluer. Mais bon, d’accord, c’est moins polluant que l’avion, la voiture, le train et même le vélo électrique. Bien sûr on va moins vite, mais c’est le pied !


Dans AirJournal du 26/6 :

Qatar Airways: 100 vols vers les USA

Cent vols… Par an ? Non, voyons, par semaine ! Au départ de la capitale de l’Europe ou prétendue telle, on en a cinq. Ou six, ne soyons pas mesquin. Et que font tous ces gens dans ces gros porteurs ? Du tourisme, sans aucun doute.


Dans L’Echo du 26/6 :

Bruxelles doit sortir de son rôle de victime

« Déjà en difficulté au niveau budgétaire, Bruxelles qui a été touchée de plein fouet par la crise covid n’a pas encore livré de vision claire pour son futur développement économique. » Dois-je vraiment commenter, alors que tout est dit ? PagTour a déjà publié quelques articles sur le sujet. Notez que le fameux livre de Georges Rodenbach, Bruges-la-morte, n’a pas peu contribué à la renommée de la Venise du Nord. Bruxelles n’attend plus que son Rodenbach… Avec ou sans grenadine.

et

À Bruxelles, quelles pistes pour s’en sortir après la crise ?

« Dépendante des navetteurs et touristes, la capitale de l’Europe a été touchée de plein fouet par la crise covid, dans un contexte budgétaire et institutionnel compliqué. Bruxelles doit-elle changer son business model ? » Elle a bon dos la crise covid ! Ce n’est pas elle qui chasse les commerçants, les voitures, les clients, les restaurants, les handicapés, les personnes âgées, les familles, les fonctionnaires, les touristes, le MICE… Oui, je sais, j’exagère : dans la semaine, un collègue a vu trois personnes dans la Petite Rue des Bouchers ; il les a même photographiées pour en avoir la preuve : Bruxelles vit encore. Dix pourcents d’occupation dans les hôtels, le MICE à l’agonie. Heureusement, les cyclistes sont là pour sauver la ville.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY