Les Propos de l’Hérétique

Il est sérieux cette semaine notre Hérétique… Mais ne peux résister à ses travers… Il dénonce ainsi la plage des nanas en or, sans y faire quand même un appel du pied ! Et il redevient pro quand même lorsqu’il s’attaque aux Ayatollahs verts et bas de plafond !

Dans PagTour N° 3724 :

Avant-Première Juliana Hotel Brussels 5*

La Place des Martyrs à Bruxelles rend hommage aux combattants de la Révolution belge de 1830 contre l’occupation du pays par nos voisins néerlandais, qui faisait suite au Traité de Vienne de 1815. On se demande s’il était bien judicieux de choisir comme enseigne d’un hôtel le nom d’une reine des Pays-Bas… Souhaitons cependant un beau succès à cet établissement idéalement situé, mais inaccessible en voiture.


Dans PagTour N° 3725 :

Le tout compris au plus haut niveau au Nana Golden Beach

Comment les associations féministes et inclusives de tous bords n’ont-elles pas encore réagi à ce nom tout empreint de condescendance masculine : Nana ! Notez que moi, célibataire, cela m’attirerait plutôt, la plage des nanas en or !


Dans PagTour N° 3727 :

Problème de ferries

Notre chroniqueuse Nanesse, agent de voyages, nous alerte sur la volonté affichée des compagnies de ferries de ne plus accepter de ventes via les agences. Le monde du voyage doit être le seul, de toutes les activités humaines, qui ne comprend pas l’utilité des réseaux de distributions, proche des marchés et possédant une clientèle fidèle cherchant l’aspect pratique et la sécurité en plus du conseil. Le jour où il faudra commander sa 2008 directement à Sochaux, on va rigoler. C’est d’autant plus stupide que cela ne coûte rien aux sociétés de ferries qui ont quasi toutes un monopole, et donc une clientèle obligée de passer par eux, avec du travail supplémentaire. On nous a bien changé les Corses !

et

TRAINS DE NUIT : une nouvelle compagnie haut de gamme se lance à Paris.

Excellente idée : j’ai déjà écrit plusieurs fois combien j’aimais les trains de nuit. Ce qui est nouveau c’est qu’on nous promet plein de destinations, et surtout « un service haut de gamme », et ça, au départ de Paris, ça va nous changer parce qu’on n’a jamais été habitués.


Entendu à la radio :

J’ai vraiment entendu que l’Azerbaïdjan allait lancer une nouvelle compagnie à bas coûts. Rentré chez moi, j’ai immédiatement cherché sur internet le nom de cette nouvelle compagnie, avant de me rendre compte qu’en réalité, c’était à Bakou. (Merci à Thierry Luthers).


Dans PagTour N° 3728 :

Le mauvais combat de Greenpeace

L’article de notre chroniqueur n’a pas plu à au moins un lecteur, écolo engagé de Durbuy. C’est son droit le plus strict. Ce qui en revanche est assez désolant, c’est l’unique argument énoncé comme un diktat (comme si nous l’ignorions) : « L’avion pollue. » Donc, il faut le supprimer. Sauf pour les ONG, comme il était dit dans l’article. Ce sont bien les vacanciers qui sont visés, donc aussi ceux qui viennent à Durbuy dans leurs voitures (faute de transport en commun). « Vous avez très bien compris le message de Geenpeace » nous dit ce lecteur, « les déplacements en avion sont le symbole du luxe souvent inutile ». Je conseille à l’auteur d’aller assister aux embarquements des vols de Ryanair, Wizz Air et autres compagnies à bas coûts (et ailleurs) pour qu’il puisse revoir sa notion du luxe. En attendant, je fais une grève de la faim, parce que l’agriculture pollue 9 fois plus que l’avion.



Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY