Les Propos de l’Hérétique

Houlala…. Il est bien sérieux cette semaine notre Hérétique… Il vilipende le manque de prévisions de nos gouvernants européens (Et gouverner, c’est prévoir…), s’interroge sur la loi (actuelle) de l’offre et la demande, fait mousser la marque corona et aussi, Euro de foot oblige, loue un Français ! Si, si, vous avez bien lu !

Dans PagTour N° 3719 :

Concurrence déloyale entre Régions et Pays frontaliers : des agences wallonnes tirent la sonnette d’alarme !

On ne le dira jamais assez : c’est encore une fois l’échec de l’Europe « Unie » qui est dénoncé ici. On nous a fait miroiter une Europe sans frontières, un espace de libre circulation ; mais voilà qu’on n’avait pas prévu deux éléments extérieurs: le terrorisme, qui a vu les frontières terrestres des grands pays se refermer, et le (ou la) covid qui a également imposé la fermeture des frontières aériennes et maritimes. Appliqué au tourisme, cet échec est très bien illustré ici par Alain Degen.


Dans Trends-Tendances du 7/6 :

Le prix de l’essence au plus haut depuis deux ans

On nous a toujours dit que le prix de l’essence répondait à la loi « naturelle » de l’offre et de la demande. Or (noir) durant cette période difficile, nous avons considérablement réduit nos déplacements. Alors ? Qui joue avec nos pieds ? Le réservoir de la mauvaise foi des économistes et/ou des politiques, lui, est plein.


Dans PagTour N° 3721 :

Curaçao au départ de Charleroi

A-t-on remarqué le léger glissement qui s’est opéré ? Jusqu’ici, Air Belgium choisissait ses destinations et se mettait à les vendre. Dorénavant, la compagnie belge a une nouvelle stratégie, plus classique : elle répond à la demande d’un TO, Corendon en l’occurrence. Cela semble plus sûr pour remplir les avions. Il faudra pourtant que la clientèle néerlandaise traverse toute la Belgique pour arriver à Charleroi.


Dans PagTour N° 3722 :

L’importance des voyageurs passant par une agence de voyage en ligne

« Une récente étude d’Expedia Group, souligne l’importance des voyageurs réservant via une OTA (agence de voyages en ligne), et leur contribution à la reprise du tourisme local français ». Pas mal pour le secteur, mais on espère aussi que les voyageurs auront compris la leçon du « do it yourself » et se tourneront plus volontiers vers leurs agences de quartier. Il y a pourtant une condition : il faut que ces dernières offrent une véritable valeur ajoutée: conseils, pluralité de l’offre, suivi, assurances, fonds de garantie, etc.


Dans PR Newswire for Journalists du 10/6 :

Corona devient la première marque mondiale de boissons à réaliser une empreinte plastique nette nulle à l’échelle mondiale

Ou comment transformer un nom (corona, sans majuscule) voué aux gémonies en une communication très porteuse… Une empreinte plastique nette nulle, cela signifie que la marque récupère plus de plastique dans l’environnement qu’elle n’en rejette dans le monde.

Mais l’article nous parle aussi de manière très intéressante du groupe AB InBev, ou Anheuser-Busch InBev, basé à Leuven. Pas moins de 500 marques de bières dont « Budweiser®, Corona® et Stella Artois® ; les marques Beck’s®, Hoegaarden®, Leffe® et Michelob Ultra®, que l’on trouve dans plusieurs pays ; et des championnes locales comme Aguila®, Antarctica®, Bud Light®, Brahma®, Cass®, Castle®, Castle Lite®, Cristal®, Harbin®, Jupiler®, Modelo Especial®, Quilmes®, Victoria®, Sedrin® et Skol®. » 164.000 employés dans près de 50 pays du monde entier. En 2020, AB InBev a déclaré des revenus de 46,8 milliards de dollars (en excluant les coentreprises et les entreprises associées). L’art de se faire mousser, selon le proverbe bien connu: bière qui coule amasse la mousse.


Dans AirJournal du 10/6 :

Ryanair envoie des renforts en Italie

Même s’il faut bien reconnaître un impact certain de Ryanair sur le monde de l’aviation et du tourisme, on ne m’enlèvera pas de l’idée que la compagnie a aussi un côté « charognard » très développé et déplaisant. Alitalia est mourante, occupons d’ores et déjà la place… C’est de bonne guerre, direz-vous, mais ça fait quand même un peu… VauTour.


Dans Walfoot.be du 12/6 :

Le coup de gueule de Rolland Courbis par rapport à l’équipe de France : « On va se mettre tout le monde à dos »

Difficile en cette période de ne pas parler foot, lequel aurait dû être un des grands vecteurs de déplacement en ce début d’été. Mais puisque les voyages restent très difficiles (en tout cas les conditions de voyages), nous nous contenterons de parler strictement de foot. Et de souligner les propos de Courbis, plus malin que tous les autres :

« On va se mettre tout le monde à dos, on va être détestés. (…) Je suis surpris qu’on ne fasse pas gaffe et qu’on puisse dire qu’on a le meilleur effectif du monde, le meilleur trio d’attaque du monde. On a été champions du monde mais c’était quand même il y a trois ans. On va se mettre à dos tous les adversaires, le public alors qu’on joue à l’extérieur, être détesté et cela pourrait aussi influer sur certaines décisions arbitrales. On manque d’intelligence. Nous avons une superbe équipe mais il faut qu’on la ferme. » C’est peut-être beaucoup demander… ?

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY