Les Propos de l’Hérétique

Il est en forme cette semaine notre Hérétique… Il veut faire voyager son canari et son poisson rouge sur Vueling, apprendre l’« Español en España », dénonce le tourisme virtuel et la nullité des Français en matière de géographie belge termine sur le trop d’éboueurs à Bruxelles….

Dans AirJournal du 03/05 :

Vueling assouplit les conditions de voyage pour les animaux domestiques

« Vueling assouplit ses conditions de voyage, et ce, même pour les passagers ayant des animaux de compagnie ». Bon, j’ai un canari et un poisson rouge chez moi, ils ne voyagent jamais, mais puisque j’ai des animaux de compagnie, j’attends les bonnes conditions de voyage de Vueling : je les prends au mot ! Ou alors, ne serait-ce applicable qu’aux jeunes britanniques alcoolisés qui se rendent ou reviennent d’Ibiza ? À voir…


Dans PagTour N° 3696 :

Apprendre l’espagnol en Espagne

Voilà une idée qu’elle est bonne, aurait dit Coluche ! Mais on se demande bien pourquoi l’agence de communication de cette campagne a cru bon de faire une affiche qui titre: « Spanish in Spain ». Je pense que tout le monde aurait compris si on avait écrit « Español en España ». Caramba, c’est raté.


Dans Trends-Tendances du 03/05 :

Imagine Belgium: attirer les touristes grâce à la réalité virtuelle

« Un concept unique permet de découvrir les merveilles de la Belgique depuis la Grand-Place de Bruxelles. Grâce à la réalité virtuelle, vous « survolez » littéralement les plus beaux sites du pays. »

Je me demande si ces technologies sont vraiment favorables au tourisme… Même plus besoin de se déplacer pour tout voir : économies en frais de transport, de logement, de nourriture… Tiens oui, la nourriture : est-ce que ces masques diffusent aussi l’odeur de frites ou des gaufres quand vous passez virtuellement devant un lieu de production ? Pas encore, mais ça viendra. Vive le tourisme en chambre.


Dans Business Traveler du 07/05 :

Michelin : nouveau guide vert Sites et Cités remarquables de France

Je suis un vrai collectionneur de livres de tourisme consacrés à la France, que j’adore (le pays, je veux dire…), et je pense que l’idée de regrouper sites et cités est excellente et originale : c’est le plus souvent l’un ou l’autre, dans la littérature. Pour une fois, Michelin est « factuel », et c’est bien mieux réussi que la subjectivité irritante du guide rouge.


Dans L’Echo du 07/05 :

L’industrie belge dans la course à l’ultra-noir

Il s’agit de recherche sur « un laser spécial pour modifier la texture d’un matériau et créer un noir le plus profond possible. » Suggestion pour les chercheurs : penchez-vous sur le secteur des agences de voyages, des restaurants, des transporteurs, de l’événementiel, du culturel : c’est là que vous trouverez le noir le plus profond.


Dans Atabula du 07/05 :

Le guide Michelin s’associe à Mangeons Wallon pour créer le festival Michelin Festifood

« Du 10 au 12 septembre prochain se tiendra à Mons (Belgique) la première édition de Festifood, événement culinaire fondé par l’association Mangeons Wallon et le guide Michelin ». Décidément, deux fois Michelin dans la même rubrique, alors que les restos sont fermés… Mais ce « Mangeons Wallon » est en matière de promotion touristique une idée de génie ! On peut espérer que des Français vont enfin comprendre un peu de la complexité de notre pays, et qu’on n’aura plus des réflexions du genre : « J’aimerais visiter vos belles villes wallonnes comme Gand et Bruges ». (Authentique !)


Dans L’Echo Week-End du 08/05:

Il y aurait trop d’éboueurs à Bruxelles-Propreté

Le grand éclat de rire du week-end ! Voilà qui explique pourquoi la ville est si sale: les éboueurs se marchent sur les pieds, ce qui les empêche de faire leur travail ! Merveilleuse analyse !

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY