Les premiers paquebots au GNL arrivent

Premier paquebot doté d’une propulsion fonctionnant au gaz naturel liquéfié, l’AIDAnova a quitté le chantier Meyer Werft de Papenburg, en Allemagne, lundi pour ses essais en mer du Nord.

Commandé par la compagnie allemande AIDA Cruises, filiale du groupe américain Carnival Corporation via sa branche italienne Costa, l’AIDAnova, devient le plus gros navire de croisière sous pavillon européen avec ses 337 mètres de long pour une largeur de 42 mètres et une jauge de 183.900 GT et compte plus de 2600 cabines.

C’est le premier d’une série de trois unités, ses deux sisterships devant être livrés au printemps 2021 et en 2023. Mais d’autres paquebots propulsés au GNL ont également été commandés pour d’autres compagnies du groupe américain Carnival. Meyer Werft livrera deux unités à P&O Cruises en 2020 et 2022, le chantier finlandais de Turku, qui appartient au constructeur allemand, achèvera en 2019 et 2021 deux navires pour Costa Croisières, deux autres devant être réceptionnés par Carnival Cruise Line en 2020 et 2022.

Le gaz naturel liquéfié constitue une réponse adaptée aux exigence des défenseurs de l’environnement. C’est un carburant infiniment plus « propre » que le fuel, qui devrait progressivement s’imposer dans la construction navale, qu’il s’agisse de navires de croisières ou de marine marchande. Simultanément, les infrastructures portuaires devront progressivement être adaptées.

Une coalition industrielle multi-sectorielle, baptisée SEA\LNG, a d’ailleurs vu le jour en vue de promouvoir l’adoption du gaz naturel liquéfié (LNG en anglais) comme carburant marin. Les autorités portuaires de Singapour viennent de la rejoindre, après celles de Rotterdam et de Yokohama-Kawasaki. C.B.

(avec Mer et Marine)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY