Les ports de la région Sud pour des paquebots plus propres

Les navires « à passagers » n’y seront bientôt plus contraints de laisser tourner leurs moteurs afin d’alimenter leur réseau électrique et d’assurer le fonctionnement sans interruption des frigos, des éclairages, des ordinateurs, etc. Cette pratique entraîne une pollution par les gaz d’échappement dont les fumées empoisonnent les villes portuaires et qui nourrit les campagnes anti-croisières.

La région Sud (Provence Alpes Côte d’Azur) vient d’annoncer un plan « Escales zéro fumée » de 30 millions d’euros, via son budget et la levée de fonds européens, pour l’électrification des quais et l’accompagnement pour l’équipement des paquebots de croisière de ses trois ports recevant le plus de navires à passagers (paquebots et ferries) : Marseille (3700 escales), Toulon (1200) et Nice (850). Marseille dispose déjà d’infrastructures de connexion à quai pour les ferries, avec La Méridionale pionnière du mouvement depuis rejoint par Corsica Linea, mais ces installations ne sont pas accessibles aux paquebots.

Nice et Toulon seront équipés d’une station de courant quai en 2023 et Marseille en 2025 où elle viendra rejoindre celles dédiées aux ferries vers la Corse et le Maghreb, qui seront au complet dès 2023.

Ces équipements portuaires représenteront 20 millions d’euros de l’enveloppe. Le reste sera consacré à l’accompagnement des armateurs pour l’équipement en courant quai et la décarbonation de la propulsion. [Source : Mer & Marine]

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY