Les Poils à Gratter de l’Enquiquineur pour la semaine du 6 novembre 2017

Temps de Toussaint, maussade comme l’humeur des gens. Pas un seul trait d’humour dans les infos de la semaine. Alors, l’Enquiquineur se met au diapason… C’est son côté obscur.

Dans AirJournal du 6/11 :

Marchandisage : comment générer des services rentables en plus de la vente des sièges d’avion

On a évidemment demandé à de célèbres bureaux d’études, étrangers au tourisme, ce qu’il fallait faire pour augmenter les ventes, et ils ont recommandé par exemple aux compagnies aériennes d’ouvrir des hôtels… Comme le fait justement remarquer un lecteur, il y a belle lurette que les compagnies, expérience faite, ont revendu leurs hôtels : Nikko, Méridien, Swissotel, Radisson, Intercontinental, etc… pour se concentrer sur leur « core business ». Toujours dangereux de demander à des non-spécialistes ce que les spécialistes devraient faire…

Dans PagTour N° : 2860

Vers un «tourisme considérable»?

« 70% ont déclaré qu’ils essayaient maintenant plus consciemment de parler la langue d’un pays étranger, malgré le danger de s’embarrasser. » Je ne sais pas qui a rédigé les lignes ci-dessous :

« un changement dans l’expérience de ce que les touristes espoir. le monde est devenu plus petit dans un certain manière culturel. Les expériences où l’on apprend de nouvelles choses, se font des amis et créent de merveilleux et nouveaux … » souvenirs, mais il faudrait peut-être commencer par apprendre sa propre langue, ce serait un pas considérable… Ou alors se relire.

et

Atlas Obscura, un ambitieux site de l’insolite mondial

Contrairement à ce que dit Cl.Boumal, l’Enquiquineur n’est pas un fanatique du site, mais au moins, il a compris que le mot « Obscura » désignait une catégorie de sites soulignant leur côté obscur… Peut-on classer d’insolite et d’obscure la cathédrale de Tournai ? Mais la Procession du St-Sang, à mon avis oui. Tout comme les Pénitents de Furnes ou de Lessines. Pas le carnaval de Binche, qui illumine toute la ville ; mais bien le quartier de Matongé… 

Dans PNC Contact du 8/11 :

Qatar Airways, vol dérouté

À cause d’une passagère qui est entrée dans une colère noire : pendant le sommeil de son mari, elle est allée voir les messages de monsieur dans son téléphone, et a découvert qu’il la trompait.

1e leçon : c’est pas chez Ryanair que ça arriverait, il y a beaucoup de chances que mari et femme ne voyagent pas côte à côte. 2e leçon : ne laisse jamais ton gsm à proximité de ton conjoint. 3e leçon : tire-toi vite fait, mon gars !

Dans i-tourisme du 9/11 :

Les micro-réseaux sociaux : quelle influence sur l’expérience du voyageur ?

« Nous passons ainsi d’un réseau structurel de personnes hyperconnectées (ndlr : Facebook) mais peu similaires à une sphère compositionnelle de personnes très similaires mais peu connectées ensemble. » 

Je pense que tous les lecteurs de PagTour forment une sphère compositionnelle. Maintenant qu’ils le savent, ils se sentent mieux. Ce que dit l’article, c’est que les clients ont besoin de conseils avant tout. Mais ils préfèrent ceux d’autres pigeons que ceux des spécialistes. Allez comprendre…

Dans TourismePlus.com du 9/11 :

L’alcool rendrait-il bilingue?

En Belgique, on le sait depuis longtemps…

Dans PagTour N° 2863

TUI nous informe…

Et les agents de voyages ne réagissent pas. Rien. Ils attendent sans doute qu’une personne étrangère au monde des agences analyse le texte, en fasse un commentaire, et vous disent comment vous devez penser…

Dans TourismePlus.com du 10/11 :

Sommet sur les excès du tourisme

Les excès du tourisme : voilà bien un problème qui nous préoccupe, et qui a été mis fortement en lumière cette semaine avec la décision des autorités vénitiennes concernant les navires de croisière.  « L’ennemi, ce n’est pas la croissance ; l’ennemi, ce n’est pas l’affluence ; l’important, c’est de gérer la croissance d’une façon durable, responsable et intelligente ». L’intervenant aurait pu s’arrêter là, mais il a cru bon d’ajouter : « et d’utiliser à notre profit le levier de la croissance ».

J’aurais préféré qu’il parle d’un profit pour tous, équitable, et pas seulement du « nôtre ».

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY