Les Poils à Gratter de l’Enquiquineur pour la semaine du 20 mars 2017

 

Cette semaine notre fidèle lectrice Jessica Binet s’est isolée pour plancher sur les thèmes qui lui ont semblé intéressants. Voici le résultat de sa chasse.

Dans AirJournal du 19/3

Contraint de sortir car trop grand dans un avion

Avoir plus d’1,80m est une difficulté, dans un avion. Plus d’1,90m cela devient un handicap, dont aucune compagnie au monde ne tient compte. C’est proprement scandaleux. Néanmoins l’article nous a fait sourire : « devant la fermeté des autorités, il finira par plier, à défaut de pouvoir se faire plus petit. » On suppose qu’il a plié devant les autorités, et non physiquement. Mais c’est un comble : un joueur (2,13m tout de même !) de volley empêché de voler… On comprend pourquoi les « sumo » ne quittent jamais le Japon.

Dans TourismePlus.com du 21/3 :

Technologies en hôtellerie : ce que le client veut

« la propreté de la chambre est l’aspect primordial d’une expérience réussie et 72 % sont du même avis en ce qui concerne le service livré par les employés » Finalement, c’est encourageant de voir que ce que veut le client dépend avant tout de l’humain et non d’une technologie quelconque. La femme de chambre a un bel avenir (DSK s’abstenir), et aucun robot ne remplacera jamais le sourire et le bonjour d’un(e) employé(e) croisé(e) dans le couloir.

Dans Condé Nast Traveler du 21/3 :

The Slice of Europe No One Visits /Never heard of Moresnet? You’re not alone.

Ça c’est absolument incroyable! Voilà un site d’info touristique américain qui s’intéresse pour une fois à la Belgique! Eh oui, Moresnet c’est chez nous. Personne ne le sait, mais c’est chez nous. On ne voudrait pourtant pas y voir défiler des hordes de touristes, mais il y a tant de beaux sites à voir dans un rayon de 30 km : Liège et Spa, Stavelot, Eupen ou Malmedy, Val-Dieu, Blégny-Mine ou l’Espace-Saveurs du Pays de Herve… Moresnet, il fallait vraiment le trouver !

Dans LeVifweekend.be du 22/3

La liste des meilleurs friteries et restaurants belgo-bruxellois, couronnés du label Brusselicious

Comme toutes les listes ou classements, celle-ci a suscité énormément de réactions. Il suffit de lire les commentaires sur les pages Facebook où elle a été publiée. On se demande si les responsables du label Brusselicious sortent parfois de chez eux. Peut-être n’ont-ils pas les budgets : rien à dire sur le choix (limité) des vendeurs de pistolets ou des friteries. Mais pour les restos… Peut-être que certains ont payé pour être dans la liste, et d’autres pour ne pas y être : ce sont ceux-là les gagnants. Même si tout n’est pas à jeter.

Dans TourismePlus.com du 22/3

Le Texas au-delà des cowboys et des ranchs

Cela part sans doute d’une bonne intention, mais l’Européen qui va au Texas, ce qu’il veut voir ce sont des ranchs et des cow-boys, justement. Cela fait penser au discours d’un ancien responsable du tourisme bruxellois, qui a déclaré un jour : « Nous en avons marre que l’image de Bruxelles soit portée par les moules-frites, la bière et le chocolat : la ville vaut bien mieux que cela ». Peut-être. Mais le service touristique, n’est-ce pas avant tout se mettre à la place du client et répondre à ses désirs ? Ce n’est pas le musée des Beaux-Arts de Dallas ni les croquettes aux crevettes grises de Houston qui m’attirent, en tout cas.

Dans i-tourisme du 23/3 :

Saint-Malo accueillera la 4e édition du Salon des Blogueurs de Voyage

Saint-Malo est l’une de mes villes préférées en France. Je suis donc extrêmement déçue qu’on donne une telle vitrine aux blogueurs de voyage. La plupart se profilent comme les profiteurs de l’internet, se font passer pour des journalistes, et se rengorgent du titre d’influenceurs d’opinion. Et les offices de tourisme les invitent partout, parce qu’ils ont acheté des listes énormes de « followers » sur lesquels on ne sait rien. C’est confondant. Je suis remontée à bloc contre ce phénomène des blogs.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY