Les Poils à Gratter de l’Enquiquineur de la semaine du 27 juin 2016

Bruxelles… ma belle… chantait Dick Annegarn, Jacques Brel avant lui… Et l’Enquiquineur aujourd’hui, mais qui s’interroge … Qui aime bien châtie-bien…. Et il y en a aussi pour les compagnies qui renouvellent leur offre de restauration à bord… mais oublient d’indemniser les clients… Voir en Une. Et il s’en prend aussi à l’Autriche (pour sa politique de l’autruche ?), à la bête-rave-partie qui investit la culture et il s’attaque même aux 7* chinois… Bonne semaine pour l’enquiquineur… Il pète le feu !

Dans Air Journal du 27 Juin :

Emirates reçoit son 80ème A380 et dévoile une vidéo d’un cockpit à 360 °

Ce n’est pas sur ce titre que je veux faire mon commentaire, mais sur ce qui suit dans l’article : ce nouvel avion sera déployé sur Vienne… Capitale d’un pays de 8,6 M habitants, soit quand même 2,5 M de moins que nous. Bruxelles est donc à sa place : LA seule capitale centre-européenne et celle de l’Europe, qui ne recevra jamais l’A-380 parce qu’on n’a pas de « gate » adapté. Et sans doute pas le marché non plus. Difficile à comprendre, avec notre politique de l’autruche, ce que l’Autriche a de plus que nous.

Dans Air Journal du 29 Juin :

Aigle Azur renouvelle son offre de restauration à bord

C’est l’argumentation qui me fait sourire : on va améliorer l’offre des repas à bord pour « satisfaire toujours plus les attentes de ses passagers ». C’est exactement l’inverse de la politique Ryanair. Il y a donc désormais deux façons d’envisager le transport aérien, et les deux se revendiquent de ce principe : « satisfaire les attentes des clients ». C’est donc aussi qu’il y a deux catégories de clients : ceux qui veulent du meilleur prix, et ceux qui veulent du meilleur service. C’est tout simple, finalement. C’est de mettre les deux ensemble qui est compliqué.

Dans Focus/vif du 29 Juin

Comment les rave parties ont trouvé leur place au musée

« Le MuHKA anversois inaugure une grande exposition consacrée à la culture rave. De la musique techno au musée? Explications avec le curateur anglais de l’événement, Nav Haq. » Voilà qui nous éclaire sur le récent Brexit. Il y a donc un peuple sur la terre pour lequel rester dans l’Europe n’est pas important, mais faire entrer la culture rave (bête rave, même) dans un musée, ça l’est. « Culture » rave ? Vous me direz que cela n’a rien à voir, et vous avez cent fois raison. Mais il faut bien que j’exprime ma mauvaise humeur…

Dans Atourisma du 29 Juin :

Connaissez-vous l’hôtel « sept étoiles » de Shanghai ?

Bon, à voir la photo, déjà, avec une déco de style nouveau riche à chier, je sais que je n’y mettrai pas les pieds. Je n’en ai d’ailleurs pas les moyens. Mais je voudrais qu’on m’explique ce qu’on peut ajouter pour justifier la différence entre un palace de 5 étoiles et ce lieu qui en a 7.

Dans Pagtour N° 2521 :

Trois nouvelles attractions à La Récré des trois Curés

Ce nom est trop, comme disent les jeunes. Je m’en voudrais de choquer certains, mais quand même… je ne peux m’empêcher de me demander ce qui est attractif pour trois curés pendant la récré. J’irai demander pardon pour ces mauvaises pensées. À con-fesses.

Dans Pagtour N° 2523 :

L’Europe vue des USA… c’est tout bon!

Oui, enfin pas pour tout le monde… Paris résiste, Amsterdam rigole… mais Bruxelles pleure, peut-on lire. Pourquoi nous, bon sang !! À croire que toutes les autres villes touchées par des attentats assez récents se relèvent plus facilement que nous. Où est notre problème ? Ce ne sont certes pas les idées qui nous manquent, mais chaque incurie du monde politique (bruxellois) doit être compensée par des idées encore meilleures. On manque de projets, d’ambition, de vision stratégique ! Heureusement, on a le plus grand piétonnier du monde…

et

En voyage, le cœur des Français balance entre spécialités locales, réseaux sociaux et Wi-Fi gratuit…

« Crise d’ego sur les réseaux sociaux – 51 % des voyageurs parmi les 18-25 ans admettent y télécharger des photos de voyage seulement pour pouvoir se vanter auprès de leurs amis. » Eh oui, c’est la génération selfie. Narcissisme, nombrilisme, vantardise. On prend vite la photo d’un paysage grandiose, au lieu de se laisser envahir par l’émotion qu’il devrait susciter. Le virtuel prend le pas sur le réel en étouffant l’émotionnel. Du coup, ceux qui se font sauter (à l’explosif !, pas les autres…) ne savent même plus s’ils le font virtuellement. Ou pas.

Dans Pagtour N° 2524

A Istanbul, le tourisme une nouvelle fois frappé

Politiquement, je ne me situe pas, mais alors pas du tout, dans la lignée des extrêmes. Cependant, il arrivera bien un moment –on y est, sans doute- où il faudra choisir entre des valeurs qui prouvent tous les jours leurs limites : protection de la vie privée, liberté de parole, de pensée, d’actions légales…, et des mesures impopulaires mais nécessaires : contrôles multiples, caméras de surveillance, etc. J’ai une solution, mais elle nécessite un gros réchauffement climatique : que tout le monde se mette à poil, partout ! On verra tout de suite celui qui a une ceinture d’explosif. Voire même une matraque télescopique.

Dans Pagtour N° 2525

Airbnb : 20.000 logements seraient dans l’illégalité à Paris

On le dit depuis longtemps dans Pagtour, mais nous ne nous targuons pas, nous, d’études scientifiques ni de sondages sérieux. Admettons que 50% seulement soient occupés pendant 4 nuits par semaine : cela fait plus de 2 millions de nuitées chipées aux hôtels, soit bien plus de 200 M de chiffre d’affaires.

Soyons clairs : les logements déclarés ne nous gênent pas, on ne parle ici que des logements illégaux… Au bas mot, 40 millions de taxes éludées chaque année, sans compter le manque à gagner et les pertes d’emploi qui en découlent dans l’industrie hôtelière…

Mais c’est de l’économie participative, mon cher Monsieur ! –Et irresponsable.

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY