Les pilotes se tapent le mur au décollage…

The damaged wall.Source:Supplied

Air India a annoncé la suspension de deux de ses pilotes. Il y a une semaine, l’avion qu’ils dirigeaient (avec 136 personnes à bord) a heurté le mur d’enceinte de l’aéroport au décollage… Ils ne se sont rendus compte de rien et ont poursuivi tranquillement leur vol quatre heures durant avec un fuselage bien endommagé… On vous explique…

Le 12 octobre dernier, un Boeing 737 d’Air India a décollé de Trichy (État du Tamil Nadu dans le sud de l’Inde) à destination de Dubaï… Rien que de très normal de prime abord… sauf que le vol a plutôt mal débuté… On n’en a rien su su jusqu’à ce que les passagers à bord, via les réseaux sociaux (qui ont parfois du bon)… ne révèlent l’affaire, une fois de retour sur terre…

Dans un communiqué, Air India a du se fendre d’un communiqué expliquant que des responsables aéroportuaires de Trichy « ont constaté que l’appareil pouvait être entré en contact avec le mur d’enceinte de l’aéroport » lors de son décollage. (voir photo ci-dessus… où il n’y a pas photo… Le conditionnel n’est pas de mise, le mur en est témoin !)

Problème au décollage ?

Miraculously, the aircraft landed safely.Source:Supplied

« La question a été transmise au pilote qui était aux commandes », lequel a « signalé que les systèmes de l’appareil fonctionnaient normalement », explique la compagnie aérienne. « Il a alors été décidé de détourner l’appareil vers Bombay par mesure de précaution ». Et ils ont bien fait.

L’avion a atterri sans problème, quatre heures plus tard à Mumbai, et les 136 passagers ont été transférés sur un autre vol pour rejoindre Dubaï. C’est à la suite de cette escale forcée que les images de l’appareil endommagé ont alors commencé à circuler sur les réseaux sociaux.

Toujours selon le communiqué d’Air India, les deux pilotes ont été « suspendus en attendant les résultats de l’enquête » sur l’incident qui a précisé que « La compagnie coopère pleinement avec l’enquête ». On n’en attend pas moins d’elle… Quoi que !

The pilots apparently hadn’t realised the plane had been damaged.Source:Supplied

Suite à l’incident, le ministre de l’Aviation civile, Suresh Prabhu, a déclaré vendredi que le gouvernement avait ordonné un examen indépendant de celui de la « sécurité aérienne » d’Air India. C’est dire si la confiance règne entre le ministre de tutelle de la compagnie nationale….

A un moment où le trafic aérien est en plein développement en Inde, M. Prabhu a précisé sur Twitter que « la sécurité des passagers est pour nous d’une importance primordiale ».

Il faut dire ça aux pilotes… mais surtout aux dirigeants de la compagnie monsieur le ministre !

Avec AFP

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY