Les pilotes d’Air France énervent tout le monde

Et surtout leurs collègues néerlandais...

Le nouveau préavis de grève du 24 au 27 juin par les pilotes d’Air France reste en travers de la gorge des pilotes de KLM qui les accusent de la jouer perso… Alors que la (dernière ?) grève du 11 au 14 juin a coûté la bagatelle de 40 M€ selon la compagnie française, en faire une nouvelle, est-ce bien raisonnable ?

C’est en en résumé les propos de la longue lettre ouverte qu’a adressé le VNV, syndicat des pilotes de KLM, à leurs homologues français et que rapporte Le Figaro. « Est-ce qu’il n’existait pas une possibilité de résoudre ce problème sans avoir à subir le stress et les dommages d’une grève ? » demande Steven Verhagen, président du syndicat VNV des pilotes de KLM.

Confirmant son soutien dans la lutte syndicale que mènent ensemble les deux organismes sur certains dossiers, le VNV n’hésite pas pour autant à sortir le carton jaune concernant l’implication du SNPL dans la gestion de ceux-ci. « Avons-nous reçu une seule demande de discussions ? Non, jamais et nous nous demandons toujours pourquoi.» s’interroge le syndicat batave.

Alors que le Groupe Air France – KLM a besoin de se réduire ses coûts pour trouver les moyens financiers destinés à « des investissements dans la production future et la croissance », faire une nouvelle grève décidée unilatéralement, ce n’est pas fair play explique VNV qui rappelle aux pilotes français que le Groupe Air-France « est en mauvaise forme », au cas où ils l’auraient oublié.

Ceux-ci se rendent-ils compte qu’ils sont en train de scier la grosse branche sur laquelle ils sont assis… avec leurs collègues hollandais… Fraternité n’est pas un mot inscrit au vocabulaire des pilotes d’Air France…

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY