Les Philippines n’ont vraiment pas de chance

Si les habitants des Philippines sont adorables, leur pays n’est pas facile à vivre. Entre les typhons et les meurtres de la police au service du président philippin n’arrangent rien. Aujourd’hui, il faut ajouter la dengue et un nouveau séisme ! Comme Haïti, il y a des pays qui ne méritent pas leur sort !

Des crimes contre l’humanité

Selon, « Human Rights Watch », depuis son entrée en fonction le 30 juin 2016, le président philippin, Rodrigo Duterte, a mené une « guerre à la drogue » qui a entraîné la mort de plus de 12.000 philippins, principalement des citadins pauvres. Au moins 2.555 meurtres ont été attribués à la police nationale des Philippines.

Duterte et d’autres hauts responsables ont incité et incité les meurtres dans une campagne qui pourrait constituer des crimes contre l’humanité. Les recherches de Human Rights Watch ont révélé que la police falsifiait des preuves pour justifier les homicides illégaux.

Le tribunal international avait ouvert une enquête préliminaire sur les accusations selon lesquelles Rodrigo Duterte et d’autres responsables philippins auraient commis des meurtres de masse et des crimes contre l’humanité au cours de la répression de la drogue. Manille a décidé de quitter la juridiction du Tribunal International !

Un séisme d’une magnitude de 6,4

Un fort séisme de faible profondeur et d’une magnitude de 6,4 a frappé mercredi la région de Mindanao dans le sud des Philippines, a annoncé l’Institut d’études géologiques des États-Unis (USGS). L’alerte avait été donné par l’observatoire en ligne Earthquake.

Résultat de recherche d'images pour "séisme philippines"Le séisme s’est produit à une profondeur de 14 km et son épicentre était situé a environ 7,7 km de la ville de Columbio, selon l’institut américain.

Les Philippines sont situées sur la « ceinture de feu » du Pacifique, où se rencontrent des plaques tectoniques, sources de fréquente activité sismique et volcanique.

La dengue fait plus de 1.000 morts

Dernière plaie qui frappe les Philippines, la dengue. Au total, 1.247 personnes en sont mortes entre le 1er janvier et le 14 septembre 2019, contre 742 personnes enregistrées à la même période de l’année dernière, selon des données officielles.

Les enfants âgés de cinq à neuf ans seraient les plus touchés.

Le Département de la santé s’attend à ce que les cas de dengue et le nombre de morts augmentent dans les mois à venir, les pluies intermittentes se poursuivant jusqu’en octobre ou en novembre.

La dengue : une infection virale transmise par un moustique

Les moustiques de la dengue se reproduisent dans des eaux stagnantes, comme des récipients remplis d’eau et certaines plantes comme les bananes et les broméliacées.

La dengue peut provoquer des douleurs articulaires, des nausées, des vomissements et une éruption cutanée, ainsi que des problèmes respiratoires, des hémorragies et des défaillances d’organes dans les cas graves.

Il n’existe pas de traitement spécifique pour la dengue, mais une détection précoce et l’accès à des soins médicaux appropriés font baisser les taux de mortalité inférieurs à 1%.

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY