Les ouvriers du Qatar peuvent remercier MSC…

MSC World Class

Des centaines de travailleurs meurent chaque année depuis que le Qatar se prépare à accueillir la coupe du monde de foot en 2022. Selon les autorités de cet état, la majorité des décès seraient dues à des crises cardiaques ou à des « causes naturelle ». Heureusement, il y aura quelques chantiers en moins car le Qatar affrète des navires où pourront loger les spectateurs …

Parlons d’abord de ces magnifiques navires

Le Qatar a signé un accord avec MSC Croisières pour affréter deux navires pour accueillir les fans pendant la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022.

Les deux bateaux, d’une capacité combinée de près de 4 000 passagers, serviront d’hôtels flottants pendant le tournoi. Ils seront amarrés au port de Doha.

Au moins un navire alimenté au GNL

Qatar affrète donc deux navires de la compagnie MSC : le MSC Europa et le MSC Poesia. Le MSC Europa est actuellement en construction aux Chantiers de l’Atlantique à Saint-Nazaire. Il devrait être prêt en Mai 2022. Il devrait être le premier navire alimenté au GNL (Gaz Naturel Liquéfié) de la flotte de MSC Croisières. Ses émissions de CO2 devraient être réduites au minimum.

Des navettes pour les fans

Les navires de croisière seront desservis par des navettes qui emmèneront les fans vers l’infrastructure de transport du Qatar, y compris le métro de Doha, d’où ils pourront accéder aux stades, aux zones de fans et à d’autres attractions.

Les ouvriers sur les chantiers au Qatar souffrent de la chaleur

Des centaines de milliers de travailleurs sont exposés à des niveaux potentiellement fatals de stress thermique. Ils travaillent, notamment l’été, sous des températures pouvant atteindre 45° pendant 10 heures par jour. Les températures élevées mettent le système cardiovasculaire à rude épreuve et selon les cardiologues, il existe un lien direct entre le stress thermique et le grand nombre de jeunes travailleurs décédés pendant les mois d’été.

Des chiffres qui font frémir

Au moins 1.025 Népalais sont morts au Qatar entre 2012 et 2017, dont 676 de causes considérées comme « naturelles ». Les causes en sont les suivantes : arrêt cardiaque, crise cardiaque, insuffisance respiratoire et « maladie », selon un certain nombre de sources officielles, notamment le « Foreign Employment Board », une agence gouvernementale népalaise responsable du bien-être des travailleurs migrants.

Les données de la FEB proviennent en grande partie des certificats de décès délivrés au Qatar. Les données du gouvernement indien révèlent que 1.678 Indiens sont morts au Qatar entre 2012 et août 2018. Sur ces décès, 1 345 ont été classés comme « naturels », soit un taux de quatre par semaine.

Pas de véritables examens et encore moins d’autopsie

Selon plusieurs médias et associations, les médecins ont tendance à délivrer des certificats basés sur des ouï-dire. Dans la plupart des cas, ils ne se donnent même pas la peine d’examiner les corps, encore moins de procéder à une autopsie. Les post-mortem sont extrêmement rares, car ils nécessitent du temps et de l’argent.

Entre les cas de corruption de membres de la FIFA, les injures racistes et homophobes dans les stades et le traitement des ouvriers au Qatar… qui aura envie d’aller voir les matchs de la coupe du monde de foot 2022 ?

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

PARTAGE
Article précédentInfo UPAV
Articles suivantLes Propos de l’Hérétique

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY