Les low-cost en long-courrier vont faire très mal

Les transporteurs aériens traditionnels ont plusieurs combats à mener. Ils doivent baisser leurs tarifs face à une concurrence acharnée. Ils doivent baisser leurs charges de personnel et éviter les affrontements sociaux. Ils doivent désormais faire face aux low-cost en long-courrier.

Les compagnies traditionnelles (legacy airlines) n’avaient pas cru au low-cost

Dans les années 1990, deux compagnies low-cost sont apparues dans le ciel européen. Ryanair et EasyJet étaient alors de petites compagnies qui avaient de fortes ambitions. Les « legacy airlines » n’ont pas cru bon de s’adapter rapidement à cette nouvelle concurrence.

Aujourd’hui, Ryanair est la plus grande compagnie aérienne en termes de passagers transportés en Europe, et easyJet occupe la cinquième place. Les low-cost détiendraient 40% du marché en Europe

Les difficultés à créer des low-cost au sein de compagnies traditionnelles

Si Lufthansa a réussi à imposer Eurowings, elle a dû patiemment persuader son personnel de la nécessité d’avoir une low-cost au sein du groupe. Néanmoins, les coûts restent supérieurs à ceux d’une vraie low-cost.

transaviaLe groupe Air France-KLM a pu faire évoluer Transavia mais son développement est freiné notamment par les syndicats en France. Si on évoque le projet de low-cost en long-courrier, il faudra attendre encore de longs mois. D’ici là, plusieurs transporteurs low-cost se seront installés.

Les low-cost long-courriers font désormais partie du paysage

Norwegian Air est née en 1993. Elle effectuait du transport régional avec de petits appareils. Ce n’est qu’en 2013, que la compagnie a décidé de se lancer sur le long-courrier. Au total, la compagnie exploite 416 axes et dessert 126 destinations dans 35 pays sur les quatre continents.

Aujourd’hui, elle propose par exemple 79 destinations au départ de Paris Orly et au départ de Paris CDG des vols vers New York, Miami, Los Angeles et Fort de France ! De nouvelles destinations vont apparaître dans les prochains mois. La compagnie exploite près de 130 appareils et à en commande 170. Dernièrement, Norwegian a annoncé le lancement d’un vol de Londres vers Singapour.

WOW-AirDe petites low-cost en long-courrier deviendront grandes

La compagnie WOW Air a été créée en 2011 par Skuli Mogensen. La compagnie aérienne islandaise va exploiter 32 axes internationaux à partir de cet été dont un certain nombre vers les US et le Canada.

La flotte actuelle de WOW comprend des A320, A321 et A330. La compagnie aérienne vient de recevoir ces derniers jours un A320 neo. D’ici 2020, la compagnie aérienne islandaise vise à exploiter 24 appareils.

La compagnie Scoot pourrait créer des surprises

La compagnie aérienne Scoot appartient à Singapore Airlines. Dans un premier temps, la flotte de Scoot se composait de Boeing 777 prêtés par Singapore Airlines. La compagnie aérienne est désormais équipée de Boeing 787 depuis 2015. La compagnie est connue en Asie pour ses vols vers l’Australie, la Chine le Japon. Elle a intégré la compagnie Tiger Air qui dessert des liaisons en moyen-courrier. L’Inde reste un objectif important pour Scoot.

ScootMais elle a annoncé pour cet été un vol au départ de Singapour vers Athènes. La compagnie compte commercialiser non seulement Singapour mais surtout d’autres villes asiatiques en collaboration avec Les autres compagnies du groupe Singapore Airlines. Barcelone et Madrid, ainsi que Rome et Manchester, sont d’autres destinations européennes que Scoot pourrait desservir dans les prochains mois.

Les passagers seront friands des low-cost en long-courrier

Les passagers sont prêts à accepter de voyager sur des vols long-courriers low-cost en échange de billets à prix bon marché. Il faudra encore un certain temps avant que ces compagnies aériennes occupent une part de marché conséquente. Les compagnies traditionnelles y croient désormais. IAG, va lancer une low-cost au départ d’Espagne.

Lufthansa accélère avec Eurowings. Air France, comme d’habitude est freinée par les syndicats pour créer sa compagnie low-cost long-courrier. Les compagnies traditionnelles n’ont pas d’autre choix que de relever le défi car elles savent que de petites compagnies comme Scoot, Wow et bien d’autres vont prospérer et capter de nouvelles parts de marché.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY