Les Îles Australes ou Austral Islands

Voilà vraiment le bout du monde ! Pour y arriver, vous avez dû prendre ce très long vol jusqu’à Papeete, et de là, il vous reste pas mal de kilomètres à faire… Tahiti est en effet à 570 km de Rurutu, la plus proche des îles de ce petit archipel situé à peu près à égal distance de l’Australie et du Pérou (on n’est pas à quelques centaines de km près !) Un archipel qui fait 1317 km de long et ne comprend pourtant que 7 îles. 1300 km, c’est aussi la distance qui sépare cette fois l’île la plus éloignée, celle de Marotiri, de Tahiti.

Sept îles donc, donc 5 seulement sont habitées par environ 6500 personnes au total. Et 4 possèdent un aéroport, enfin disons plutôt une piste d’atterrissage.

Histoire

L’archipel des Australes s’est apparemment peuplé plus tardivement que les autres archipels de Polynésie, entre le 11e et le 14e siècle seulement. Il est logique de penser que les premiers habitants étaient originaires de Tahiti, peuplée bien avant.

Mais nous sommes certains que vous connaissez ces îles, au moins par la littérature historique et le cinéma… Si, si, vous connaissez… Les naufragés du Bounty, ça vous dit quelque chose ? Eh bien, c’est là que les mutins ont débarqué, derrière une large barrière de corail qui empêche tout mouillage d’un bateau important.

Les Îles Australes sont restées indépendantes très longtemps ; elles étaient convoitées par le grand empire des Océans, l’empire britannique bien sûr ; mais la France qui possédait Tahiti n’entendait pas céder ces îlots « voisins » à l’ennemi héréditaire, aussi elle s’en empara, tout simplement, vers 1880, pour en faire progressivement l’un des cinq secteurs administratifs qui composent les Établissements Français de l’Océanie (EFO).

Qu’y faire ?

Mais qu’iriez-vous faire aux Îles Australes, vous demandez-vous ? Si vous êtes tentés, et qu’il vous faut en choisir une, rendez-vous plutôt sur Rurutu : non seulement c’est la plus proche de Tahiti, mais c’est aussi un « spot » intéressant pour observer les baleines, qui viennent mettre bas au large, en automne. En dehors de ce spectacle nature, c’est Tubuai qui pourrait vous attirer, par ses sites devenus célèbres grâce aux mutins du Bounty : la Baie Sanglante et le Fort George.

Pour le reste, on ne peut pas dire que vous ferez un ample shopping, en-dehors d’un peu de vannerie qui est l’artisanat traditionnel local. Mais question tranquillité, vous avez trouvé !

A suivre : nous resterons dans le Pacifique, mais bien plus au Nord, à Guam.



Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY