Selon le journal The Telegraph, les tarifs des chambres auraient fortement baissé dans les hôtels Trump depuis l’élection du président il y a un an.

Se basant sur les tarifs publiés dans 13 établissements Trump, ceux-ci auraient baissé de 63% au Trum Las Vegas (photo ci-dessus), de 57% au Trump Turnberry en Écosse, de 53% au Trump Doral à Miami et au Trump Washington DC (qui a ouvert en septembre 2016 et qui affiche des tarifs inférieurs de 52%).

Seul bon élève de la classe, le Trump Dooberg qui affiche une hausse de ses tarifs de 7%. Mais c’était aussi la propriété irlandaise proposant des prix d’appels parmi les plus bas des propriétés Trump. (photo ci-contre)

«Un an après l’arrivée de Trump, les tarifs pour un week-end dans une de ses hôtels ont pour la plupart baissé. Même si les grands événements comme l’inauguration de l’hôtel de Washington ont engendré une augmentation des prix pour le week-end d’ouverture, la baisse dans d’autres propriétés montre que cela ne paie pas forcément d’être président» a déclaré Ian Strafford, CEO de FairFX qui a réalisé l’étude.

« Il semble que de nombreux hôtes potentiels ont été hésité à réserver du fait des politiques controversées, des tweeds et des opinons du président actuel », estime de son côté Nick Trend, éditeur au sein du Telegraph. La résistance passive des clients perdus fera-t-elle infléchir la politique erratique du président US ? Rien n’est moins sûr.

(Avec Business Travellers)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY