Les hôteliers français retrouvent le moral

Malgré un mois de mai terne marqué par la première baisse de RevPAR* (-0,6%) enregistrée en 2017, l’hôtellerie française affiche une nette amélioration de ses performances sur les 5 premiers mois de l’année de 2017.

En effet, au niveau national, la fréquentation atteint 62,9%, chiffre en hausse de plus de 3 points par rapport à la même période de l’année précédente. Ce chiffre permet de se rapprocher du niveau de 2011 (année de référence sur la dernière décennie) qui était de 63,8%. Cette performance a pu être réalisée en partie grâce à une politique tarifaire adaptée mise en place notamment, dans une période post-attentats, par les hôteliers franciliens.

Rappelons que l’hôtellerie d’Ile-de-France pèse plus d’un tiers du chiffre d’affaires Hébergement généré au niveau national. Cette politique tarifaire permet ainsi au RevPAR de retrouver son niveau de 2014. Au niveau national, les catégories moyen et haut de gamme ont plus bénéficié du retour de la clientèle internationale sur le début de 2017 et affichent une fréquentation en progression de plus de 4 points.

Des disparités entre la Province et l’Île-de-France

L’analyse comparant les 5 premiers mois de l’année 2011 à ceux de 2017 montre que le RevPAR des hôtels moyen et haut de gamme a progressé respectivement de 5,9% et de 4,0%, alors que dans le même temps, les catégories super-économique et économique ont vu leur RevPAR stagner (-0,3% pour les hôtels super-économiques et +0,5% pour les hôtels économiques).

Toutefois, il subsiste des disparités entre la Province et l’Ile-de-France. En effet, en Ile-de-France, la relance de la fréquentation est présente mais moins significative et son niveau 2014 (année non marquée par des attentats) n’a pas encore été atteint (70,5% en 2017 contre 72.7% en 2014). On reste assez loin du niveau enregistré en 2011 (73,2%).

Un mois de juin compliqué

En Province, l’optimisme est de rigueur car 2017 représente l’année de référence en termes de fréquentation et de tarifs. Sur les 5 premiers mois de l’année 2017, la fréquentation affiche 59,1%, chiffre légèrement supérieur à celui de 2011. L’hôtellerie de Province a su profiter d’une activité événementielle et culturelle riche grâce notamment à des agglomérations comme Bordeaux, Lyon et, dans une moindre mesure, Toulouse, Marseille et Strasbourg.

Les perspectives pour le mois de juin s’annoncent plus compliquées notamment pour les villes qui ont accueilli des matchs de l’Euro 2016 l’an dernier. Ainsi le RevPAR devrait subir de nouveau une baisse. Toutefois, les salons Vinexpo de Bordeaux et Air Show du Bourget (salons bisannuels) viendront compenser le manque de l’Euro 2016.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY