Les habitants des Hauts-de-France augmentent leur budget pour les vacances d’été 2020 (réalisée par le salon Tourissima)

Tourissima, le salon du tourisme et des activités nature de Lille présente sa nouvelle enquête consacrée aux vacances d’été 2020 des habitants des Hauts-de-France. Menée en octobre 2019, elle analyse les réponses de 572 personnes issues de la base de newsletter du salon.

Quelques chiffres à retenir : 14 % prévoient un budget (hébergement et transport) supérieur à 2000 euros (vs 7 % en 2019). 70 % partiront 2 ou 3 semaines. L’attrait de la France croît en 2020. Ils seront ainsi 48 % à choisir l’hexagone (vs 45 % en 2019).

Du point de vue des destinations, les pays les plus cités dans l’enquête sont l’Espagne, la Grèce, l’Italie, la Croatie et les Etats-Unis.

Toutefois, on remarque un attrait grandissant pour les territoires français hors métropole et particulièrement la Guyane (pour ceux ayant choisi l’Amérique du Sud) et la Polynésie française (pour ceux ayant choisi l’Océanie). Et pour les voyageurs qui ont sélectionné l’Afrique dans leur choix de destination, on note le regain d’intérêt pour la Tunisie et l’Egypte.

Enfin, en 2020, certains pays tirent leur épingle du jeu avec une croissance de plus de 10 points : Croatie (25 % vs 12 %) ; Guyane française (19 % vs 7 %) ; Inde (19 % vs 7 %) ; Indonésie (27 % vs 15 %) ; Japon (22 % vs 9 %) ; Madagascar (14 % vs 3 %) ; Nicaragua (25 % vs 0 %) ; Polynésie française (37 % vs 52 %).

u u Sauf mention contraire, toutes les données s’entendent ainsi : 2020 vs 2019.

ÇA BOUGE SUR LES INTENTIONS DE DESTINATIONS !
Du côté de la France, on remarque deux points principaux, d’une part l’augmentation des intentions pour les régions déjà dans le peloton de tête (Région Sud Paca, Bretagne et Nouvelle-Aquitaine). Et d’autre part, la montée en puissance de l’Occitanie (24 % vs 20 %) qui partage ainsi la 3e place avec la Nouvelle-Aquitaine.

Parmi ceux qui souhaitent partir à l’étranger (52 % des répondants), on note un attrait croissant pour l’Afrique (11 % vs 8 %), l’Amérique du Sud (8 % vs 6 %) et l’Amérique centrale (5 % vs 3 %).

En rentrant dans le détail, 47 % (vs 49 %) de ceux qui ont envie de partir en Europe ont un coup de cœur cette année pour la Croatie (25 % vs 12 %).

Les 11 % (vs 8 %) recherchant l’Afrique bouleversent complètement le classement. La Tunisie (31 %) prend la 1ère place (elle était 4e en 2019, avec 19 %). Elle est suivie par l’Afrique du Sud (25 % vs 19 %). L’Egypte fait son entrée dans le classement (23 % vs 16 %), tout comme Madagascar (14 % vs 3 %) et le Sénégal         (11 % vs 6 %).

En Amérique du Nord (13 % des répondants partant à l’étranger), le classement reste identique même si Cuba continue sa progression (18 % vs 14 %).

Quant aux 5 % qui ont choisi l’Amérique centrale, ils plébiscitent cette année le Nicaragua (25 % vs 0 %).

Les 8 % qui souhaitent partir en Amérique du Sud préfèrent l’Argentine (46 % vs 41 %) et la Guyane française (19 % vs 7 %).

A l’Est, en Asie (12 % des intentions vs 16 %), 3 pays se font plus particulièrement remarquer : l’Indonésie (27 % vs 15 %), le Japon (22 % vs 9 %) et l’Inde (19 % vs 7 %).

En Océanie (3 % vs 5 %), le classement reste identique à 2019 avec toutefois une hausse remarquée de la Polynésie française (67 % vs 52 %) qui maintient ainsi sa première place.

CRITERES, TRANSPORT ET BUDGET ?

QUE CHOISISSENT LES HABITANTS DES HAUTS-DE-FRANCE ?

 Critères de choix des vacances

Si le prix demeure le premier critère pour 55 % des répondants (identique à 2019), il est intéressant de noter l’envie d’aller vers des destinations moins connues (15 % vs 11 %). La distance étant prise en considération que pour 9 % des répondants.

L’éventualité d’un danger n’impacte par particulièrement les habitants des Hauts-de-France. Seuls 14 % (vs 16 %) en tiennent compte dans leur choix.

Côté transports

Si l’avion demeure le principal moyen de déplacement (63 % vs 62 %), suivi de la voiture (45 % vs 42 %), on remarque une croissance légère mais régulière du train (19 % vs 17 %). A l’instar du train, le bateau (8 % vs 4 %) et le bus (6 % vs 4 %) progressent légèrement mais sûrement. Le choix de son transport dépend bien évidemment du prix (59 % des répondants), de l’accessibilité et de la praticité (pour 47 %).

Budget

Le budget pour l’hébergement et les transports tend à croître en 2020. 14 % prévoient un budget supérieur à 2001 euros (vs 7 %) dont 4 % plus de 3000 euros.

Pour le choix de l’hébergement, les critères restent à peu près identiques qu’en 2019 : prix, situation géographie et confort en tête. En 2020, Tourissima a demandé aussi si les labels de qualité touristique pouvaient entrer en compte dans ce choix. 75 % ont répondu positivement. Ce chiffre est d’autant plus conforté que les voyageurs des Hauts-de-France privilégient pour leur logement des établissements pouvant être classés ou labellisés : hôtel (50 %), villages ou club vacances (30 %), chambres ou maisons d’hôtes et gîtes (21 %) ou camping (17 %).

1 VACANCIER SUR 3 A CHANGE SES HABITUDES FACE AUX PROBLEMATIQUES ENVIRONNEMENTALES
Voyager et préserver l’environnement est aujourd’hui un dilemme pour les voyageurs. Petit à petit, les vacanciers agissent à leur niveau en privilégiant des hébergements ou des moyens de locomotion plus responsables. Ainsi 61 % considèrent comme importante la dimension éco-responsable de leur logement de vacances. L’accès aux transports en commun est aussi une de leurs priorités dans le choix de leur destination     55 % (vs 52 %).

Côté transport, le train est un mode privilégié dans 19 % des cas, en augmentation régulière depuis les deux dernières études Tourissima (17 % en 2019 et 13 % en 2018).

L’OUTDOOR FAIT TOUJOURS DES EMULES
89 % des vacanciers des Hauts-de-France aiment randonner ou faire une petite balade pendant leurs congés. Pour 87 % d’entre eux, c’est l’occasion de découvrir la destination et ses paysages et pour 48 % la possibilité d’être au contact de la nature et de la biodiversité. 37 % la pratiquent pour se maintenir en forme.

A noter que pour 18 %, la randonnée est un acte de préservation de l’environnement en effectuant une rando zéro déchet.

INFOGRAPHIE – ENQUETE TOURISSIMA 2020_BD

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY