Les Français moins partis en 2020, sauf en France

Le Baromètre annuel Opodo, réalisé par le Cabinet Raffour Interactif, est toujours très attendu, mais il l’était encore plus cette année en raison de l’impact du Covid-19 sur le tourisme. Grâce à Guy Raffour (photo), on comprend mieux quels ont été les choix des Français en 2020, avec une chute spectaculaire des vacances à l’étranger,  faiblement compensée par une hausse des séjours en France.

6 Français sur 10 sont quand même partis…

On apprend ainsi que 60% des Français de 15 ans et plus sont « tout de même » partis en séjour de loisir ou de vacances payant en 2020. C’est cependant beaucoup moins que les années précédentes, notamment en 2018, où il avait atteint un record de 66 % depuis la création du Baromètre.

Le taux global de départ est calculé sur « au moins un » séjour effectué par les Français, sans que la fréquence soit précisée, soit en court séjour marchand, soit en long séjour, marchand on non. Pour ce qui est des seuls longs séjours, le taux de départ est tombé en 2020 à 54%, soit 6 points de moins par rapport à l’année précédente.

… mais, pour beaucoup, en France

Comment se répartissent ces départs ? 33% sont partis en court séjour (1 à 3 nuits consécutives hors du domicile principal) avec hébergement payant, soit moins 4 points vs 2019. En 2018, par exemple, c’étaient les courts séjours qui avaient assuré la croissance.

En séjours longs, payants ou non, 35% seulement des Français ont pu partir : c’est 6 points de moins que l’année précédente. Même les longs séjours avec hébergement dans la famille, chez des amis ou en résidence secondaire, ont pâti de la crise en 2020, avec au taux de départ de 30%, soit 4 points de moins.

Long haul : un tiers des départs en moins !

Au final, 90% des Français âgés d’au moins 15 ans sont partis en 2020 en France métropolitaine, soit 10 points de plus que l’année précédente, mais seulement 20% à l’étranger ou dans les Dom-Tom, soit une baisse de 32 points ! — sachant que 33% d’entre eux étaient partis dans les deux types de destinations. Ce sont donc les séjours en France qui ont permis au secteur de se maintenir globalement.

Plus que jamais, un besoin vital de partir

Pour autant, le recours à Internet continue de s’imposer : 81% des Français partis en 2020 ont préparé leurs séjours en ligne, 60% les ont réservés en tout ou partie en ligne, et payé intégralement en ligne. Enfin, 57% des Français expriment un besoin vital de partir en vacances pour cette année 2021 : un chiffre record et une des clefs de la résilience du secteur du tourisme de loisir.

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY