Les félins vous attendent à Flémalle…

Le Préhistomuseum accueille, depuis le 19 décembre 2020 et jusqu’au 31 août 2021, l’exposition «Félins ! Du tigre à dents de sabre au chat domestique».

Cette exposition exceptionnelle créée en Allemagne emmène le public dans l’univers fascinant des félidés de la Préhistoire grâce à des animaux naturalisés, des bornes interactives et des objets archéologiques.

Conçue par le musée Paläon (Schöningen, Allemagne), cette exposition présente une famille d’animaux existant depuis la Préhistoire et dont les liens avec l’homme sont très présents: depuis les œuvres préhistoriques figurant les lions des cavernes jusqu’aux chats domestiques que certains d’entre nous côtoient tous les jours.

Les enfants connaissent aussi sans doute le gentil Tigrou de Winnie l’ourson, le mystérieux Diego de l’Age de glace, la puissante Maitre Tigresse de Kung-fu Panda, le noble Mouffassa du Roi Lion ou encore le terrifiant Sherkhan du Livre de la jungle. Le Préhistomuseum donne la possibilité de les rencontrer en face-à-face à travers une aventure culturelle interactive qui marie l’amusement et l’apprentissage !

L’exposition se base sur l’exceptionnelle découverte de la dent d’un félin à dents de sabre, en 2012, datant du Paléolithique. Elle se trouvait sur le site de Schöningen, en Basse-Saxe, où les archéologues ont mis au jour un camp de chasse vieux de 300 000 ans.

Dans l’exposition, le visiteur part de cette surprenante découverte pour faire connaissance avec les grands félins de la Préhistoire, parmi lesquels certains ont vécu dans nos contrées y compris dans la grotte de Ramioul au Préhistomuseum (lire les informations complémentaires en annexe). Il découvre la diversité de la famille des félins: le jaguar, le tigre, le lion, la panthère nébuleuse, le lynx, le guépard… grâce à des textes, des images et des animaux taxidermisés.

Des bornes interactives invitent le visiteur à expérimenter ce que c’est d’être félin: sa force, sa vision nocturne… Un plus de ces dispositifs ludiques: un petit jeu simple et collaboratif invite les enfants de tout âge à rassembler toutes les informations sur les félins.

Des représentations artistiques préhistoriques aux visions plus actuelles, l’homme semble avoir eu, de tous temps, un intérêt pour ces animaux particuliers.

Avec le billet combiné du Préhistomuseum, le public vit d’autres expériences dans le « village des expériences » : comment utiliser le feu pour se protéger de ces superbes créatures, comment fabriquer, à la façon de nos ancêtres, des statuettes en argile de félin et des instruments de musique qui imitent le feulement du tigre à dents de sabre.


Pratique

Lieu : Préhistomuseum, 128 rue de la grotte, 4400 Flémalle (20 min. de Liège). Ouvert tous les jours sauf le lundi hors vacances scolaires et jours fériés.

De 10h00-18h00 en saison estivale (du 1er wed’avril au 1er we de nov. inclus) et de 10h00 à 17h00 en saison hivernale (nov-mars).

Fermé le 24,25 ,31 décembre et le 1 janvier. Réservation en ligne obligatoire.

Prix : 7€/adulte 5€/enfant

Ouvert tous les jours sur réservation pour les groupes.


Quelques informations complémentaires sur nos régions…

Des félins préhistoriques en Belgique ?

Lions des cavernes, lynx ou encore panthères faisaient partie de la faune entourant les chasseurs paléolithiques de nos régions. C’est ce que révèlent les fouilles menées dans diverses grottes telles que Scladina (Andenne), la Belle-Roche (Sprimont), Goyet (Gesves) etmême à Ramioul au Préhistomuseum !

Peut-on ajouter l’Homotherium à ce tableau ?

Peut-être… mais les archéologues n’ont, pour l’instant, trouvé aucune trace d’Homotheriumen Belgique. L’absence de vestiges ne permet pas pour autant de conclure qu’il ne vivait pas dans nos régions.

En effet, l’Homotherium ne connaissait pas nos frontières actuelles et des ossements ont été mis au jour dans nos pays voisins, comme en témoigne la dent de sabre trouvée à Schöningen présentée dans l’exposition.

Un Homotherium dans la mer du Nord : le fossile le plus récent d’Europe ?

À une centaine de kilomètres au nord des côtes belges, à Brown Bank, des pêcheurs ont été surpris par une étrange découverte. Ce n’est pas un poisson qu’ils ont remonté dans leurs filets, mais bien une mâchoire d’Homotherium !

Datant d’il y a environ 28.000 ans, ce vestige constituerait la trace la plus récente d’Homotherium connue en Europe. À l’heure actuelle,cette date reste toutefois controversée.

Des chats domestiques dans nos régions… depuis la Préhistoire?

On se représente aisément le chat domestique moderne, attendant patiemment son maître,lové au coin du feu. Mais peut-on transférer cette image à la Préhistoire de nos contrées ?

L’exercice pourrait se faire avec le chien, compagnon de l’homme depuis une trentaine de milliers d’années, et bien d’autres espèces qui ont été, elles, domestiquées durant le Néolithique.

Il faut, cependant, attendre la conquête romaine (1er siècle av. J.-C.) pour voir le chat domestique se faufiler de manière plus régulière dans les cités du nord des Alpes.

Même si, en Belgique, les vestiges de cet animal restent plutôt rares pour cette période, les archéologues en ont notamment découvert sur le site de l’Hospice Saint-Gilles à Namur ainsi que dans un puits sur le site de Braives.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY