Les États-Unis: une destination dangereuse à éviter…

Même si les ventes vers les États-Unis, pour l’été, sont en baisse chez les TO en Allemagne ou en France ; on vous rassure, la destination n’est pas si dangereuse et les Européens continueront sûrement à y aller. Par contre, un grand pays a émis des réserves sur la destination …

Un avis officiel pour éviter les États-Unis

L’ambassade de Chine aux États-Unis a publié un nouvel avis sur son site Web (http://www.china-embassy.org/chn/lszj/zytz/t1572411.htm) afin d’avertir les visiteurs de la violence armée, des vols et des frais médicaux élevés. Cette information concerne, en particulier, les étudiants chinois, voyageant à l’étranger.

Les ambassades et les consulats émettent fréquemment des avertissements concernant les voyages et la sécurité. Cependant, ce dernier avis de l’ambassade de Chine prend un ton sensiblement plus direct sur la sécurité, le coût des soins de santé. Il y a forcément des raisons

L’ambassade chinoise affirme que la sécurité aux USA est préoccupante

L’ambassade affirme également dans son avis que « la sécurité publique américaine n’est pas suffisante, les fusillades, et les vols sont fréquents ». Le taux de décès par arme à feu aux États-Unis soit anormalement élevé, surtout par rapport aux pays développés.

Selon GunPolicy.org (Université de Sydney), indiquait en 2016, le taux de décès par arme à feu pour 100.000 personnes était de 11,96 aux États-Unis. Cependant, une part importante de ces décès est liée aux suicides. Le deuxième taux le plus élevé parmi les pays développés est l’Argentine à 6,93 en 2014.

L’ambassade en rajoute une couche

« Les chances d’être blessé par des tirs lors d’un voyage aux États-Unis sont encore incroyablement faibles », mais il est difficile de nier les fusillades fréquentes et leurs médiatisations. Par ailleurs, le débat en cours sur la violence armée aux États-Unis a un impact négatif sur la perception que peuvent avoir les touristes sur les États-Unis en tant que destination.

« Il faut se méfier des services d’urgence aux US »

Les visiteurs doivent impérativement acheter une assurance voyage pour se rendre aux États-Unis. L’ambassade précise curieusement : «  se méfier des services d’urgence via le 911 ». C’est difficilement compréhensible.

Par contre, il est difficile de nier le coût élevé des soins médicaux aux États-Unis. Selon l’ OMS, les dépenses de santé par habitant aux États-Unis s’élevaient à 9 536 dollars en 2015, contre 7 464 dollars en Norvège, 4 934 dollars en Australie, 4 026 dollars en France et 426 dollars en Chine.

Les agents des douanes américaines seraient injustes

L’ambassade de Chine a également averti les visiteurs chinois que les douaniers et les gardes-frontières ont le droit de fouiller les personnes et leurs biens sans mandat (comme partout ailleurs…). L’ambassade avertit les citoyens chinois de la possibilité d’une « inspection injuste » par les agents des douanes américaines.

L’avis de l’ambassade avertit également que bien que les ressortissants chinois puissent être légalement soumis à la fouille ou de leurs bagages sans mandat, ils devront aviser l’ambassade de toute discrimination ou pratique illégale de la part des responsables de l’application de la loi des États-Unis.

Un avis qui arrive à un mauvais moment

L’industrie touristique américaine souffre cette année d’une baisse significative des arrivées et particulièrement des arrivées des touristes en provenance de Chine.

La rhétorique hostile du président américain a été citée comme une des causes de la baisse des arrivées et une impression croissante que les États-Unis ne sont pas une destination accueillante.

L’ambassade utilise tous les moyens pour dissuader les touristes éventuels en représailles à la guerre commerciale lancée par Trump. L’imposition de droits de douane de 25% sur 34 milliards de dollars de produits chinois, a été suivie par le même geste de la part de Pékin. Il faut espérer que cela n’aille pas plus loin (également pour l’Europe). Les risques de dérapages existent.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY