Les curieux agissements de Thomas Cook Belgique…

Le vendredi 20 septembre, soit deux jours avant la faillite de la maison mère britannique, le management de Thomas Cook Belgique a adapté ses statuts au nouveau code des sociétés, lequel limite la responsabilité financière des administrateurs.

Jusqu’alors, le montant qu’ils avaient débourser en réparation d’erreurs commises était illimité. Depuis cette date, leur responsabilité est désormais plafonné à 12 M€, en fonction de la taille de l’entreprise, rapportent les journaux De Standaard, Het Nieuwsblad, Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg.

Anticipation ou heureux hasard ?

Selon eux, cette limitation de la responsabilité financière des administrateurs aurait été activée le 24 septembre pour les trois sociétés Thomas Cook Belgique. Les faits qui précèdent ne sont donc pas concernés. Et elles n’ont fait que se mettre en conformité au nouveau codes des sociétés promulgué … le 28 février dernier. Mieux vaut tard que jamais…

Maintenant, la question essentielle consiste à savoir quels actes ont eu lieu après cette révision de la responsabilité des administrateurs selon les médias flamands. Et elle est d’importance car, selon les curateurs, c’est qu’« à la dernière minute », 5 à 6 millions d’euros de l’argent de Thomas Cook Belgique avaient été envoyés au Royaume-Uni.

Mise aux enchères des dépouilles

En attendant, les affaires continuent et c’est la société de vente aux enchères Troostwijk qui a été chargée de vendre le mobilier de bureau et le matériel informatique du siège social de Thomas Cook Belgique à Zwijnaarde.

À partir du vendredi 11 octobre et jusqu’à la fin du mois, tout le monde pourra participer aux enchères en ligne sur les différents lots. Parmi ceux-ci « Vous trouverez à peu près tout ce dont une petite ou une grande entreprise peut avoir besoin pour le bureau et la cuisine », argumente Trootswijk dans un communiqué. L’époque est au recyclage…

(Avec Belga)

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY