Les coulisses du Mémorial Van Damme 2019 à Bruxelles

Après des périodes de gloire, le Mémorial de cette année était plutôt en mode mineur. Un stade rempli seulement aux trois-quarts, des athlètes internationaux mais peu de vraies performances.

Ambiance habituelle, musique à pleins décibels, tambours, le cortège vintage avec les vedettes du jour, les Schtroumpfs, les médailles, le concert final et le feu d’artifice. Le déjà vu habituel, le train- train de chaque année, tellement connu que le public commençait à déserter le stade après la remise des médailles. Un signe avant-coureur annonçant déjà les changements à venir.

La Diamond League a adapté son concept et le nombre de compétitions dès l’année prochaine. Ainsi ce sera Zurich qui accueillera la finale en 2020 et 2021. Et Bruxelles se contentera de disputer une des sessions de la Ligue.

Une rétrogradation avec comme motif officiel : la rénovation du stade Roi Baudoin. On veut présenter ce changement comme minime, mais il s’avérera majeur si rien ne change dans le stade d’abord.

Encore un autre énorme changement : 2019 était la dernière édition portant le sponsorship de l’assureur AG. En effet, et avec raison, l’assureur phare belge a décidé d’adapter sa stratégie de communication et d’assistance sportive en privilégiant des partenariats participatifs tel que le « 10 Miles » et autres. Multiplication de leur visibilité, un vrai rapprochement vers la base, vers leurs clients d’aujourd’hui et de demain. Bref un exemple de dynamisme dont on voudrait voir d’autres exemples dans d’autres secteurs.

Une légende olympique était présente dans le stade : Sebastian Coe, également Président de l’IAAF. Probablement pour faire passer la pilule de la rétrogradation et pour faire bonne figure auprès du ou des futurs sponsors. L’argent restant le nerf de la guerre.

Mais soulignons surtout la seule présence de notre exemple national d’athlétisme, Nafissatou Thiam. Elle n’avait rien à défendre, étant déjà qualifiée pour les Jeux de Tokyo.

Mais quel exemple pour notre jeunesse sportive actuelle et à venir ! Une disponibilité indescriptible de patience. Elle s’est attardée aux grilles du stade et à l’extérieur pour répondre aux demandes de selfies et autographes, pendant presqu’une heure. Elle était la seule…sans commentaires. Bravo à elle et merci pour eux.

Et enfin, ma curiosité s’est portée, en fin de soirée en sortant d’un des salons, vers des jeunes qui traînaient et évacuaient des poubelles. Ils portaient tous un polo plastifié avec la mention Eco Team.

Ma seule question : êtes-vous rétribués pour ce travail ?

La réponse : oui, 30  €pour 8 heures de prestations…. Ces jeunes étaient un autre exemple de solidarité car ils faisaient ce travail en équipe pour financer leurs camps scouts.

Messieurs les organisateurs du Mémorial, au minimum un peu plus de générosité s’imposera l’année prochaine.

L’argent, l’éthique, tout un programme…….

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY