Offrande et divinité balinaise ©Hervé Ducruet

Les informations sont très contradictoires selon les pays. On a beaucoup évoqué la menace que pèse le volcan du Mont Agung et les cendres volcaniques. Mais on oublie d’ajouter que les touristes ne risquent absolument rien notamment dans les régions touristiques du sud de l’île.

Les australiens restent confiants

Les australiens viennent passer régulièrement leurs vacances sur Bali. Malgré la possible éruption du volcan, ils continuent à réserver leurs vacances sur l’ile indonésienne et à venir. Les compagnies aériennes australiennes suivent régulièrement l’évolution des nuages de cendres volcaniques. Dernièrement, elles ont réduit leurs fréquences pour des raisons de sécurité.

Les chinois deviennent les premiers clients de Bali

Jungle, temple et volcans à Bali ©Hervé Ducruet

La Chine dépassait l’Australie cette année comme la plus grande source de visiteurs internationaux à Bali avec plus d’un million de touristes de Janvier à Septembre.

Mais les australiens risquent de conserver leur première place si les chinois arrêtent temporairement leur venue à Bali.

L’aviation civile chinoise suspend tous les vols vers Bali

L’autorité chinoise chargée de l’aviation aurait suspendu tous les vols vers Bali au départ des villes chinoises jusqu’à ce que les menaces de cendres volcaniques disparaissent. C’est une information d’un journal chinois. China Eastern Airlines et China Southern Airlines auraient indiqué que toute reprise des vols dépendrait de la situation. Elles ont refusé de commenter la directive de l’Administration de l’aviation civile de Chine (CAAC).

Danseuses balinaises ©Hervé Ducruet

Le danger des cendres volcaniques pour les aéronefs

Les compagnies aériennes évitent de voler à travers les cendres volcaniques, car elles peuvent endommager les moteurs des avions, obstruer les systèmes de carburant et de refroidissement, entraver la visibilité des pilotes et même causer des pannes de moteur.

Les autorités indonésiennes un peu plus confiantes

Un porte-parole de l’agence indonésienne en charge des catastrophes naturelles, a déclaré sur Twitter que le mont Agung ne crachait plus de cendres mais seulement de la fumée blanche qui atteignait une hauteur de 1.000 mètres en début de semaine.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY