Les chinois adoptent la stratégie des compagnies aériennes du Golfe

Serge Fabre

Pendant que les compagnies aériennes européennes se plaignent de la concurrence, les grands groupes chinois font leurs courses. Alors que de façon logique Jing Jiang augmente sa participation dans Accor et lorgne d’autres cibles ; HNA vise des compagnies aériennes.

HNA en négociations pour reprendre Avianca

HNA Group a exprimé son intérêt pour acquérir Avianca Holding et Avianca Brasil. Ces groupes sont contrôlés à ce jour par les compagnies aériennes d’Amérique du Sud contrôlées par Synergy Group Boliviano. Ce groupe appartient à un entrepreneur qui possèderait plusieurs nationalités (brésilienne, colombienne et polonaise). Le groupe avait tenté en 2012 de reprendre TAP Air Portugal. C’est AZUL et HNA qui ont réalisé le deal.

La récession est un bon moment pour les acquisitions

L’intérêt à l’étranger sur le rachat d’Avianca est fort. HNA a une longueur d’avance mais une compagnie aérienne comme Delta semble également s’intéresser à l’entreprise. En attendant le résultat des négociations l’action d’Avianca Holding est en hausse. Avianca Holdings exploite des vols en Colombie, au Pérou, en Equateur, en Amérique centrale et aux Caraïbes.

HNA serait bien présent en Amérique Latine

Si HNA fait l’affaire, ce serait le deuxième investissement latino-américain majeur dans l’aéronautique. HNA est désormais présent dans le monde grâce au rachat de Swissport et de la société irlandaise de location d’avions Avolon. Par ailleurs, le groupe chinois a pris une participation de 23,7% dans Azul, la troisième plus grande compagnie aérienne du Brésil.

Avianca dément de son coté être en vente et les administrations sont en train de revoir leurs réglementations sur le rachat des compagnies aériennes. On ne se demande bien pourquoi vouloir imposer un protectionnisme qui empêcherait les compagnies aériennes de survivre faute d’alliances et de ressources.

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY