Les brèves du 31 juillet 2020

TUI a annoncé jeudi la fermeture de 166 agences au Royaume-Uni et en Irlande, soit un tiers de son réseau, dans le cadre d’un plan de restructuration déjà dévoilé et prévoyant 8.000 suppressions d’emplois dans le monde. TUI a repris ses vols et séjours le 11 juillet mais ses plans ont été perturbés par la quarantaine imposée depuis dimanche par le gouvernement britannique aux voyageurs en provenance d’Espagne. Le voyagiste a par conséquent décidé d’annuler tous les séjours des Britanniques en Espagne jusqu’au 9 août. (Avec Belga)

Boeing : Et maintenant, la corrosion ! Les galères n’en finissent pas. L’agence américaine de régulation de l’aviation a ordonné des contrôles sur certains Boeing qui supporteraient mal le repos forcé dû à la crise sanitaire. 2020, annus horribilis pour l’aéronautique, c’est entendu. Mais c’est peut-être Boeing qui paye le plus lourd tribut dans cette période noire. Car en plus du contexte qui s’impose à tous, le constructeur américain a maille à partir avec ces propres déboires. (Avec Deplacements Pros)

ADP : Les annonces se bousculent et vont dans le même sens : alors qu’ADP annonçait lundi que le retour à un trafic au niveau précédant la crise ne se ferait pas avant 2024 au mieux, le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari annonçait le lendemain sur Europe 1 que « le projet (du terminal T4 de Paris-CDG) ne se justifie plus tel qu’il était prévu » et devrait être « revu en profondeur. ». (Avec Deplacements Pros)



Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY