Les brèves du 30 juillet 2020

TUI prévoit de licencier une partie de ses effectifs belges à l’automne, a-t-on appris mardi alors qu’une trentaine de membres de la CGT TUI étaient venus de Paris pour espérer être entendu par le CEO de TUI, à Zaventem. La délégation était accompagnée de membres de la FGTB, d’un sénateur français et d’une députée française. Aucun chiffre n’avait alors été donné pour la section belge qui emploie actuellement 2.600 personnes.

ANVERS : Plusieurs propriétaires anversois d’établissements horeca ont déjà décidé de ne pas ouvrir dans les prochaines semaines, selon la fédération Horeca Vlaanderen. « J’ai déjà reçu aujourd’hui auprès de sept grands établissements la confirmation qu’ils allaient fermer », déclare le président de Horeca Antwerpen, Davy Brocatus, suite aux mesures plus strictes prises pour la province d’Anvers, et en particulier pour la ville et les communes alentour. (Avec Le Vif)

FRANCE : Le dispositif de chômage partiel pour le secteur du tourisme, particulièrement affecté par la pandémie de coronavirus, qui devait prendre fin en septembre, sera prolongé jusqu’en décembre, a annoncé ce mercredi le secrétaire d’Etat au tourisme Jean-Baptiste Lemoyne. Ce recours à l’activité partielle pour les entreprises du secteur (hôtellerie, restauration, voyagistes, événementiel, etc.) avait été instauré pendant le confinement, pour les aider à faire face à l’arrêt ou la baisse de leur activité. (Avec AFP)

Boeing a officiellement annoncé ce mercredi qu’il allait cesser en 2022 la production de son mythique appareil 747, que les compagnies aériennes retirent peu à peu de leur flotte. Le «Jumbo Jet» de Boeing peut transporter plus de 600 passagers dans certaines configurations. Mais une telle capacité – et la consommation de carburant qu’elle implique -, le rendait moins rentable pour des sociétés frappées par la chute du transport aérien depuis le début de la pandémie de coronavirus. (Avec AFP)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY