Les brèves du 30 avril 2020

Lufthansa : D’après Déplacements Pros, les négociations entre la compagnie aérienne et l’Etat allemand sont de plus en plus mal engagées. Lufthansa menace d’avoir recours à un dispositif législatif propre au droit allemand : une sorte d’auto-faillite et, donc, une organisation de son insolvabilité. Toutefois, la compagnie ne compte pas lâcher Brussels Airlines, a écrit le CEO de Lufthansa, Carsten Spohr, dans une lettre adressée à la Première ministre Sophie Wilmès, rapporte mardi la VRT.

British Airways, qui compte 42.000 salariés, prévoit de se séparer de 12.000 employés a annoncé mardi sa maison-mère, le groupe IAG. Celui-ci explique dans un communiqué avoir pris cette décision compte tenu du fait qu’il faudra plusieurs années avant un retour à la normale du trafic aérien.

Royaume-Uni : Le gouvernement britannique examine des propositions visant à obliger les voyageurs arrivant au Royaume-Uni à se mettre en quarantaine pendant une période de deux semaines. La destination n’a aucune exigence d’auto-isolement spécifique pour ceux qui arrivent sur son territoire.

Argentine : Selon Reuters, le pays a décidé d’interdire toutes les ventes de billets d’avion commerciaux jusqu’au 1er septembre. Cette mesure a provoqué la colère de l’industrie touristique estimant que la nouvelle mesure mettra à genoux les compagnies aériennes et les aéroports.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY