Les brèves du 26 novembre 2020

En déclarant qu’il ne serait pas raisonnable d’ouvrir les stations de ski pour les vacances de Noël, renvoyant leur ouverture à la mi-janvier, le président de la République a pris à froid la filière mardi soir, lors de son intervention devant les Français. Si le gouvernement est encore censé arrêter sa décision définitive, les opérateurs de remontées, hébergeurs et autres acteurs de la montagne dénoncent une communication des pouvoirs publics pour le moins ambivalente. (Avec Les Echos)

Ni Brussels Airlines ni sa maison-mère Lufthansa n’ont l’intention de demander une preuve de vaccination aux passagers pour leur permettre de monter à bord de leurs avions, ont-elles indiqué. La compagnie aérienne australienne Qantas a annoncé lundi qu’elle comptait rendre la vaccination contre le Covid-19 obligatoire pour tous les passagers de ses vols internationaux dès qu’un vaccin sera disponible pour le public. Pour son patron Alan Joyce, cette exigence va probablement devenir « courante » dans le secteur. (Avec L’Echo)

Lufthansa teste entre le Brésil et l’Allemagne jusqu’à la mi-décembre « Sleeper’s Row », une offre commerciale permettant de réserver plusieurs sièges de classe Economie pour les transformer en couchette. Mis en place sur les vols entre sa base à Francfort et l’aéroport de Sao Paulo-Guarulhos, opérés actuellement en Boeing 747-8i pouvant accueillir entre 340 et 364 passagers en classe Economie (3+4+3), le nouveau produit « Sleeper’s Row » offre la possibilité de réserver une rangée de sièges adjacente – de 3 ou 4 sièges – « pour s’allonger confortablement et passer une bonne nuit de sommeil en vol ». (Avec Air Journal)

IATA a annoncé ce lundi 23 novembre lors de son assemblée générale le lancement de Travel Pass, première étape vers un éventuel « passeport sanitaire » numérique. La priorité de l’IATA comme de tous les acteurs du transport aérien est de rassurer les voyageurs, et, surtout, les gouvernements afin que les frontières se rouvrent, que les quarantaines soient supprimées et que la connectivité aérienne soit rétablie au plus vite.  « Travel Pass » est l’outil qui pourrait accélérer les choses. Aujourd’hui, c’est une annonce… Mais dès début 2021, ce sera, techniquement, une plateforme digitale, accessible par le biais d’une application mobile. (Avec Deplacements Pros)



 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY