Les brèves du 25 novembre 2020

Afin de permettre la reprise des vols internationaux, le président chinois demande la mise en place d’un mécanisme mondial basé sur les QR codes afin de pouvoir contrôler l’état de santé des voyageurs. Les défenseurs des droits de l’homme préviennent que ces codes pourraient être utilisés pour « un contrôle et une exclusion politique plus larges. » Le président chinois précise que les codes pourraient être utilisés pour reconnaître « les certificats sanitaires basés sur les résultats des tests » , selon l’agence de presse chinoise Xinhua. (Avec Deplacements Pros)

Certains États ou certaines entreprises veulent imposer des mesures liberticides comme des vaccins obligatoires ou des QR codes. Une idée dangereuse pour l’avenir des démocraties… Nous avons publié un article il y a quelques jours en indiquant que les vaccins obligatoires sont une ineptie pour l’ensemble de la population alors qu’il existe aujourd’hui des technologies efficaces et rapides pour tester les voyageurs comme les tests antigéniques. Pourquoi vouloir imposer un vaccin à toute une population pour une maladie dont le taux de mortalité varie entre 0,27 et 0,6% soit comme une grippe et dont la moyenne d’âge des décès atteint 81 ans en France ? (Avec Business Travel France)

Selon Airport Council International, 193 des 500 aéroports européens que compte l’association sont au bord du dépôt de bilan. Le président de l’Association estime ainsi que le modèle des aéroports devra évoluer du fait de la chute du trafic qui a atteint 86% ne novembre par rapport à l’an passé. La mauvaise situation des aéroports vient du fait que 80% de leurs coûts sont fixes et qu’ils ont offert des remises aux compagnies aériennes ces derniers du fait de la baisse du trafic. En Allemagne, on vient d’apprendre que le nouvel aéroport de Berlin qui vient d’ouvrir va être obligé de fermer son terminal 5 du fait de la chute drastique du trafic. Ceci alors que Berlin était l’une des capitales les plus en vogue au niveau touristique en Europe ces dernières années... (Avec Business Travel France)

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY