Les brèves du 24 juin 2021

SAMARITAINE PARIS: «L’Hôtel Cheval Blanc» n’ouvrira pas cet été. Dans un communiqué, LVMH Hotel Management annonce en effet que son établissement parisien n’accueillera ses premiers clients qu’à partir du 7 septembre. Situé en haut du grand magasin de la Samaritaine, ce luxueux hôtel comptera 72 clefs – 26 chambres et 46 suites – et 4 restaurants. Fermé en 2005, le mythique grand magasin parisien (désormais propriété de LVMH) a rouvert ses portes ce mercredi après 16 ans de travaux pharaoniques de 750 M€ ! (Avec L’Echo Touristique)

AIR FRANCE – SNCF: À partir du 19 juillet, les clients d’Air France pourront acheter des billets à réservation unique sur sept nouveaux services « train et air ». Ils seront opérationnels entre Paris-Charles de Gaulle et Aix-en-Provence TGV, Bordeaux Saint-Jean, Marseille Saint-Charles et Montpellier Saint-Roch ainsi qu’entre Paris-Orly (via la gare Massy TGV) et Avignon TGV, Marseille Saint-Charles et Valence TGV. (Avec Business Traveler France)

EUROWINGS DISCOVER parée au décollage. La compagnie vient de recevoir son certificat d’opérateur aérien, ouvrant ainsi la voie au lancement de ses premiers vols en juillet. Il s’agit d’une énième tentative de Lufthansa de se positionner sur un segment long courrier loisirs mais qui pourrait aussi attirer les voyageurs d’affaires. Mais attention. Eurowings Discover n’a (presque) rien à voir avec l’autre filiale Eurowings de Lufthansa -dont le réseau est essentiellement régional. (Avec Voyages d’affaires)

BRITISH AIRWAYS étudie la possibilité d’abandonner sa base à Londres-Gatwick, afin d’assurer les créneaux qu’elle détient à Heathrow même si l’assouplissement des règles d’utilisation, mis en place en raison de la pandémie de Covid-19, venait à disparaître. Alors que le trafic aérien reprend en particulier sur le secteur touristique, la compagnie nationale britannique va-t-elle se priver d’une base londonienne principalement dédiée aux vols loisirs ? (Avec Air Journal)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY