les brèves du 23 avril 2021

La situation d’AIR FRANCE-KLM, déjà très dégradée l’an dernier et dont les comptes avaient plongé dans le rouge vif (7,1 milliards d’euros de pertes), ne fera probablement pas beaucoup mieux cette année, au regard de la persistance de la pandémie de Covid-19. Mais on ne pourra pas dire que les États français et néerlandais ne l’auront pas massivement aidé à surmonter cette crise sanitaire. En témoigne la toute dernière augmentation de capital de 1,036 milliards d’euros bouclé ce lundi. (Avec Deplacements Pros)

L’évaporation du trafic aérien international vers le continent africain pendant plusieurs mois va laisser des traces. Au total, même avec la reprise de la seconde moitié de l’année 2020, la région ne devrait pas avoir attiré plus de 45 millions de passagers sur l’année, contre 155 millions en 2019. Pire : le retour à ce niveau de 2019 ne serait pas envisageable avant 2023, selon l’Association Internationale du Transport Aérien (IATA). En cause: les restrictions d’entrée dans l’Union européenne pour les voyages non essentiels qui persistent pour les ressortissants de tout le continent, à l’exception du Rwanda. (Avec Voyages d’Affaires)

Des trains à grande vitesse bientôt en Floride. L’opérateur ferroviaire privé américain Brightline, présent sur la ligne Miami-Fort Lauderdale-West Palm Beach depuis 2018, a l’ambition d’inclure l’aéroport d’Orlando à partir de 2022. Et de passer à la grande vitesse avec des trains roulant à 200 km/heure. (Avec Voyages d’Affaires)



Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY