Les brèves du 21 janvier 2021

HORECA: Depuis le début de l’épidémie, les établissements disent avoir accumulé plus de six mois de fermeture administrative. Une situation qui devient difficile à vivre, « aussi bien d’un point de vue financier, émotionnel que psychologique ». Complètement démunies, les associations Hôtel Hautes Fagnes (AHHF) et Restaurants et Hôtels de Spa et Environs (ARHSE) expriment le désarroi du secteur dans une lettre adressée aux différents ministres compétents. Une pétition a également été lancée en ligne. (Avec Belga)

L’hôtellerie française a enregistré en 2020 une chute sans précédent de son activité, cependant moins marquée que dans les autres pays européens selon le cabinet MKG Consulting. L’année 2020 restera évidemment comme une des pires de leur histoire avec une baisse inédite de -61,3 % du revenu par chambre. Et pourtant, dans le fracas généralisé des confinements successifs et des frontières fermées, la France s’est montrée la plus résiliente parmi les pays européens. De quoi méditer la maxime de Talleyrand: « Quand on se regarde, on se désole. Quand on se compare, on se console. » (Avec Voyages d’Affaires)

Dans la ville de Badung à BALI, les autorités ont décidé de varier les punitions pour les étrangers ne portant pas de masque. Elles ont opté pour une méthode assez originale pour faire passer le message. Pour leur faire comprendre leur erreur, quand des agents arrêtent des touristes, ils leur demandent d’effectuer vingt-cinq pompes. Ils peuvent aussi se voir demander de balayer les rues. S’ils refusent, ils doivent s’acquitter d’une amende de 7 $, soit un peu moins de 6 €. (Avec Le Figaro)

 



 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY