Les brèves du 20 novembre 2018

TravelBird, qui avait cessé ses activités la semaine dernière, a rejoint le groupe Secret Escapes, leader mondial de la vente flash de voyages en ligne, qui propose des séjours de luxe à plus de 62 millions de personnes dans le monde à travers ses différents sites de voyage.

Eurowings : Le syndicat Verdi qui représente les PNC de la low-cost de Lufthansa, a rejeté la proposition de la direction sur les conditions de travail et menace désormais de faire grève.

Emirates organise à nouveau trois journées de recrutement, à Paris le 21 novembre,
mais également dans deux nouvelles villes, Rennes et Lyon. Les « Open Days » auront lieu à Paris le 21 novembre à partir de 8h00 à l’hôtel Saint James Albany, à Rennes le 24 novembre à partir de 8h à l’hôtel Mercure Rennes Centre Gare et enfin à Lyon le 26 novembre à partir de 8h au Radisson Blu Hotel. Des informations supplémentaires sont disponibles sur le site d’Emirates.

L’OT des États-Unis lance la seconde phase de sa campagne #WelcometotheUSA. Son objectif : « montrer aux Français que les Américains eux-mêmes les attendent et seront ravis de les accueillir lors de leur prochain séjour ».

Carrefour Voyages et Showroomprive.com proposent une plate-forme commune de vente en ligne de séjours touristiques. L’offre de destinations est accessible pour les membres de Showroomprivé dans la rubrique « Voyages » de Showroomprive.com.

TUI Care Foundation a pris une nouvelle initiative dans les quartiers traditionnels de Malaga. Dans ce projet, 70 femmes sont soutenues dans le développement d’une excursion culinaire pour les vacanciers. Elles proposent des ateliers de cuisine et une visite au marché local. Ces femmes, issues de milieux défavorisés, sont l’avenir pour le développement économique de leur quartier.

Maroc : Selon l’Agence sanitaire britannique Public Health England, un touriste britannique mordu il y a quelques semaines par un chat au Maroc est décédé lundi dernier après avoir contracté la rage.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY