Les brèves du 20 janvier 2021

Le BOEING 737 MAX pourra voler à nouveau en Europe à partir de la semaine prochaine. Après les États-Unis, le Brésil et le Canada, l’Europe autorisera « la semaine prochaine » le retour en vol du Boeing 737 MAX, 22 mois après avoir été cloué au sol à la suite de deux accidents, a annoncé mardi le régulateur européen. (Avec AFP)

UNION EUROPÉENNE: Alors que les voyageurs étrangers (hors UE) doivent désormais présenter un test PCR pour entrer en France, il se pourrait que cette obligation incombe désormais aussi aux voyageurs de certains pays de l’Union Européenne (et espérons-le… pas à tous). Un sommet de l’Union Européenne doit avoir lieu le 21 janvier prochain qui concernera la coordination des pays membres en terme de lutte face à la crise sanitaire. Les professionnels du tourisme espère que des tests PCR ne vont pas être généralisés pour tous les voyageurs de l’UE. (Avec Business traveler France)

ROYAUME-UNI: les autorités ont annoncé que les conditions d’entrée sur le territoire seront à nouveau durcies. Depuis lundi 18 janvier, en plus de l’obligation d’un test PCR négatif, les voyageurs entrants se verront imposer une quarantaine de 10 jours. Cette mesure concerne tous les voyageurs en provenance de l’étranger et ce, même des pays les moins touchés. Selon le Sunday Times, le gouvernement envisagerait même de consigner les arrivants dans des hôtels à leurs frais. (Avec Deplacements Pros)

A compter du 25 janvier, les voyageurs désirant se rendre à SINGAPOUR devront désormais effectuer un test avant de partir et en arrivant même s’il y a peu de visiteurs autorisés actuellement. Singapore Airlines a cependant annoncé la reprise des vols quotidiens entre Paris et Singapour à partir du 19 janvier 2021 pour parier notamment sur la reprise du trafic en correspondance vers l’Asie… (Avec Business Traveler France)

Le secrétaire du ministère australien de la Santé, Brendan Murphy, a douché les espoirs d’une réouverture complète des frontières du pays en 2021, affirmant qu’il pensait que les exigences de quarantaine pour les voyageurs continueraient «pendant un certain temps ». « Je pense que nous allons passer la majeure partie de cette année avec des restrictions frontalières encore importantes», ajoutant: « même si une grande partie de la population est vaccinée, nous ne savons pas si cela empêchera la transmission du virus ». (Avec Business Traveler France)

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY