Les brèves du 1er avril 2021

L’État belge condamné à légaliser les mesures sanitaires. La décision fait suite à une action en référé introduite par la Ligue des Droits Humains. « Mettre un terme à la situation d’illégalité apparente »: toutes les mesures instaurées par ces arrêtés ministériels doivent être levées dans les 30 jours. Le tribunal de première instance de Bruxelles a ordonné à l’État belge de lever toutes les mesures anti-Covid-19 actuellement en vigueur dans notre pays d’ici 30 jours, d’après l’ordonnance obtenue par La Libre. Les autorités ont désormais 30 jours pour couler leurs décisions dans des textes de loi réglementaires. L’État belge, s’il ne respecte pas l’échéance actée par le tribunal de première instance de Bruxelles, devra payer une astreinte de 5.000 € par jour. (Avec La Libre)

De nouvelles restrictions en Martinique dès ce jeudi. Alors que l’épidémie semblait maîtrisée depuis quelques mois, l’île doit faire face à une 3e vague et adopte de nouvelles restrictions. Ainsi, la région d’outre-mer durcit son couvre feu en le faisant passer de 22h à 19h jusqu’à 5h et ce, dès le 1er avril pour 3 semaines minimum. Les restaurants seront également fermés dès jeudi, tout comme les cinémas ou les salles de spectacles. Enfin, « les regroupements de bateaux devront désormais ne plus avoir lieu et la règle des six personnes au maximum regroupées sera aussi appliquée à bord des bateaux », a précisé le préfet. (Avec Deplacements Pros)

Portugal: quarantaine pour les voyageurs français à partir d’aujourd’hui. Face à la situation épidémique de la France, le Portugal a à son tour décidé de mettre en place des restrictions très strictes pour l’entrée sur son territoire. Selon le Quai d’Orsay, à compter du 1er avril, « tout voyageur en provenance de la France, ne pourra se déplacer que pour motif essentiel et devra, outre l’obligation de présenter un résultat négatif de test RT-PCR datant de moins de 72h (à l’exception des enfants de moins de 2 ans), respecter une période d’isolement prophylactique de 14 jours, à son domicile ou dans un établissement désigné par les autorités de santé portugaises ». (Avec L’Echo Touristique)

Après l’annonce récente de futurs développements en Thaïlande, le groupe Hyatt dévoile ses ambitions en Inde. Son plan d’expansion passe par une croissance de 70 % de son portefeuille de marques avec une vingtaine d’hôtels à ouvrir dans les deux ans qui viennent, venant compléter l’offre actuelle de 32 établissements sous huit marques. La barre des 50 hôtels devrait ainsi être franchie à l’horizon fin 2023. (Avec Voyages d’affaires)

 



Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY